Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Affaire des téléviseurs LED contrefaits du port d’Annaba

L’ancien DR des douanes placé sous contrôle judiciaire


Cité dans l’affaire des téléviseurs LED importés de Chine et faussement labéllisés “fabriqué en Algérie”, l’ancien directeur régional des douanes d’Annaba, Belkheir Hamel, a été entendu par le procureur de la République près le tribunal d’Annaba et placé sous contrôle judiciaire ce jeudi, apprend-on de sources proches de cette juridiction.
Cela alors que l’importateur, le titulaire du registre du commerce, l’inspecteur principal aux opérations commerciales (Ipoc) et le déclarant en douane inculpés dans cette affaire encore en instruction ont été placés en détention provisoire, en attendant l’ouverture du procès, ajoutent nos sources.
Pour rappel, cette affaire de fausse déclaration, faux et d’usage de faux remonte à janvier 2018, lorsqu’un importateur indélicat domicilié à Constantine a tenté d’introduire 20 conteneurs bourrés de téléviseurs LED fabriqués en Chine déclarés comme étant des pièces de rechange destinées à son usine de montage d’appareils électroménagers.
Un subterfuge qui a été déjoué par les services de l’inspection divisionnaire des douanes, lesquels ont bloqué ladite marchandise, malgré l’intervention du directeur régional de l’époque qui aurait tenté de camoufler ce dossier. Nous apprenons que ce même directeur régional est actuellement cité, aux côtés de
16 autres personnes, dans une autre affaire en justice pour “transfert illicite de devises vers l'étranger” et “trafic de conteneurs de produits contrefaits”. La cour d’Annaba saisie devrait se prononcer dans ces affaires délictuelles dans les prochains jours, affirme-t-on.


A. Allia



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER