Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Tentative d’introduction en Algérie de plus de 3 quintaux de kif traité déjouée

L’ANP abat un narcotrafiquant marocain

 Une tentative d’introduction par trois narcotrafiquants de nationalité marocaine d’une grande quantité de kif traité s’élevant à plus de trois quintaux a été déjouée, vendredi, près de la zone frontalière d’Oued Smeira à Tindouf, par un détachement de l'Armée nationale populaire (ANP), indique le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.  
“Dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée et grâce à l’exploitation de renseignements, un détachement de  l’ANP a mis en échec, aujourd’hui 8 juin 2018, près de la zone frontalière d’Oued Smeira, wilaya de Tindouf, une tentative d’introduction par trois narcotrafiquants de nationalité marocaine d’une grande quantité de kif traité s’élevant à trois quintaux et 25 kilogrammes”, précise le communiqué.
“Lors de cette opération, l’un des narcotrafiquants a été abattu, après avoir tenté de prendre la fuite, de franchir avec force le barrage dressé par les forces de sécurité et refusé d’obtempérer”, ajoute la même source.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 10/06/2018 à 15h42

Bizarre que la Police marocaine fasse toujours dodo et n'arrête jamais leurs trafiquants en amont de la frontière algérienne. Ces cafards de trafiquants marocains pullulent sur Oran et Tlemcen et il serait temps de faire le ménage avant qu'il ne soit trop tard.

Commentaires
1 réactions