A la une / Actualité

Projets de réalisation de centrales photovoltaïques

“L’appel d’offres pour 100 MW en juin prochain”

La mise en œuvre du programme des énergies renouvelables semble relancée avec comme première étape le lancement de l’appel d’offres pour la réalisation de centrales photovoltaïques d’une capacité totale de 100 MW destiné aux opérateurs privés locaux. Ces derniers peuvent entrer en partenariat avec des compagnies étrangères spécialisées dans les énergies renouvelables.
“Si tout se passe bien, l’appel aux enchères sera lancé en juin prochain. Le cahier des charges est prêt. Cet appel, destiné à des opérateurs privés nationaux, porte sur la réalisation de centrales photovoltaïques d’une capacité de 100 à 120 MW. Ces centrales seront implantées dans le Grand-Sud, et intégrées aux réseaux électriques isolés du Sud algérien. Elles sont destinées à économiser le gas oil, produit énergétique utilisé dans le Sud pour générer de l’électricité. Le Sud consomme annuellement 200 000 tonnes de gas-oil”, a indiqué un responsable au ministère de l’Énergie.
Un autre appel d’offres pour 50 MW à 70 MW concernera Sonelgaz. Il s’agit de centrales photovoltaïques qui seront implantées dans le Grand Sud et qui sont destinées également à économiser du gas oil.
Il faut savoir que Mustapha Guitouni, le ministre de l’Énergie avait annoncé très récemment le lancement prochain de cet appel aux enchères portant sur 170 MW en centrales photovoltaïques. Plus précisément, c’est la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (Creg) qui lancera cet appel aux enchères, son premier appel d’offres, a indiqué hier à la presse son président, Choual Abdelkader, en marge de la première journée algéro-allemande de l’énergie.
“Nous allons dans les prochains mois lancer notre premier appel d’offres pour la production d’électricité à partir des énergies renouvelables. Ce sont des petits projets dont la capacité avoisine les 100 MW qui relèvent de nos prérogatives. Il entre dans la stratégie nationale de production de 22 000 MW à partir des énergies renouvelables d’ici à 2030 et il est destiné aux opérateurs nationaux afin de développer
une industrie locale dans ce domaine. D’autres appels d’offres suivront. La Creg lancera d’autres projets de 100 MW tandis que le ministère de l’Énergie se chargera des projets de grande capacité jusqu’à atteindre l’objectif de 22 000 MW à l’horizon 2030”.
Au total ces appels d’offres dans cette première étape portent sur 170 MW, ce qui est très modeste par rapport au programme de production de 22 000 MW d’électricité à partir des énergies renouvelables à réaliser d’ici à 2030. L’appel d’offres concernant les 4 000 MW en centrales photovoltaïques qui devait être lancé en 2017 semble être annulé faute d’arbitrage entre intérêts divergents.


K. Remouche