Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Journée d’imagerie moléculaire à Tizi Ouzou

L’apport du PET-scan dans le diagnostic du cancer

L’hôpital Chahid-Mahmoudi de Tizi Ouzou, spécialisé dans les maladies cancéreuses, a abrité, hier, les travaux de la première journée d’imagerie moléculaire avec pour thème “L’apport du PET-scan dans la prise en charge des lymphomes”. Cette journée se veut, selon les organisateurs, “un forum d’échange d’idées, de partage d’expériences et de discussions sur l’utilisation de la modalité du PET-scan dans la prise en charge des lymphomes et un rassemblement de la communauté scientifique concernée par la question”. “Nous avons choisi d’aborder des lymphomes car ils représentent 50% de la demande en PET-scan et il s’agit de malades qui ont beaucoup de chance de guérir  de leur cancer”, dira le P-DG  de l’établissement Dr Mahmoudi Saïd, spécialiste en imagerie moléculaire qui a animé une communication sur “l’imagerie des lymphomes”. L’orateur insistera longuement sur le rôle fondamental du PET-scan  pour effectuer un diagnostic précis de la maladie et élaborer aisément le protocole nécessaire. “Nous ne pouvons pas traiter un lymphome sans faire du PET-scan qui est nécessaire avant, pendant et après le traitement”, a précisé le Dr Mahmoudi. Et d’ajouter : “Les pays qui ont introduit cette nouvelle technique l’ont réalisée pour deux raisons importantes, à savoir pour son efficacité mais aussi pour des raisons économiques car elle permet de traiter le maximum de personnes et non une minorité.” De l’avis de ce spécialiste bien connu de l’imagerie médicale, cette nouvelle technique n’est pas encore bien maîtrisée puisqu’elle est récente du fait qu’elle remonte au début des années 2000.

K. Tighilt

ARTICLES CONNEXES

  • Dr Rachid Ghebbi, expert en industrie pharmaceutique
    “La réglementation doit être actualisée”

    La production locale de médicaments a représenté plus de 50% de l’offre en 2016 alors que les autorités ont fixé pour objectif un taux de couverture de 70%.

  • développement de l’Industrie pharmaceutique
    Une flopée d’obstacles à lever

    L’essor de l’industrie pharmaceutique reste tributaire de la levée des obstacles qui entravent son développement.

  • Dépôt des programmes d'importation des produits pharmaceutiques
    Dernier délai : le 14 octobre prochain

    Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière demande aux importateurs, dans une note qu’il leur a transmise le 29 août 2017(...)


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER