Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Les prix du pétrole en progression hier

Le Brent a dépassé les 74 dollars à Londres

Les cours du pétrole augmentaient hier en  cours d'échanges européens avant les données hebdomadaires officielles sur les réserves américaines, la fédération professionnelle ayant déjà fait état d'une baisse des stocks de brut. En fin de matinée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 74,02 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de  Londres, en hausse de 58 cents par rapport à la clôture de mardi. Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de Light Sweet Crude (WTI), pour la même échéance, prenait
5 cents à 68,57 dollars. Les marchés attendent la publication en cours de séance des données hebdomadaires de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) sur les stocks de pétrole des États-Unis arrêtés au 20 juillet après les très fortes variations observées au cours des semaines précédentes. Les analystes tablent sur une baisse de 3 millions de barils des stocks de brut, de 1,1 million de barils des réserves d'essence et d'une hausse de 550 000 barils de celles d'autres produits distillés (fioul de chauffage et diesel), selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.
“Les marchés attendent une baisse qui compenserait la hausse inattendue de la semaine précédente, ce qui a déjà été reflété dans les données de la fédération professionnelle de l'API, l'American Petroleum Institute”, a  commenté un analyste.
L'API, dont les données sont jugées un peu moins fiables par les acteurs du marché, a fait état hier soir d'une baisse de 3,16 millions de barils des stocks de brut, ainsi que d'une baisse très marquée des stocks d'essence (-4,87 millions de barils).


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER