Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Mise en demeure adressée par le ministère de l’Intérieur au RCD

Le Caman dénonce une “conspiration”


Le Collectif des amis du manifeste pour l’Algérie nouvelle a indiqué hier avoir appris avec “stupeur et révolte” que le ministère de l’Intérieur a adressé une mise en demeure au RCD, le menaçant de le traîner devant les tribunaux.

“Les motifs invoqués entendent régenter les activités politiques de ce parti au sein même de son siège”, a estimé ce collectif ajoutant, toutefois, qu’“aucun observateur sérieux n’est dupe ; l’injonction illégale vise à amener ce parti à abandonner la ligne politique qui l’unit aux parties du Pacte de l’alternative démocratique (PAD) et qui se décline à travers l’exigence d’une transition autonome et un processus constituant souverain supervisé par une conférence nationale autonome de toute tutelle du système”.

Dans une déclaration signée par Ali Brahimi, Salah Benmeki, Tarik Mira et Hamid Ouazar, le Caman précise que “décodée de façon claire”, la mise en garde ne cible pas uniquement le RCD, mais toute l’opposition et toutes les voix discordantes. “Elle relève du plan de restauration de l’autoritarisme fomenté par des décideurs échappant à toute identification et responsabilité politique”, dénoncent les signataires.

Pour eux, “la démarche vise à assécher tous les foyers de lutte qui nourrissent le mouvement de contestation du régime, du système et du pouvoir illégitime et à empêcher la résurgence du mouvement populaire qui menace de réinvestir la rue dès que les conditions sanitaires le permettront”. Aussi, “face à cette cabale qui se manifeste par des attaques répétées”, le Caman dénonce et condamne “la conspiration montée contre le RCD et assure ce parti de sa solidarité effective et de son soutien agissant”. 

 

A. R.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER