Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Arrestations lors des marches des étudiants

Le CAMAN exige l’arrêt de la répression et de l’arbitraire judiciaire

Photo : Yahia Magha

Le Collectif des amis du manifeste pour l’Algérie nouvelle (CAMAN) a dénoncé, ce mercredi, « la répression  et  l’abus judiciaire contre les citoyens engagés  dans la révolution démocratique » et a appelé « les Algériennes et les Algériens à poursuivre pacifiquement  la lutte pour l’Etat civil, l’Etat de Droit,  la justice et les droits et libertés ».

Dans une déclaration parvenue à notre rédaction, le Collectif a déclaré que « ces interpellations et inculpations qui  ciblent militant(e)s et citoyen(ne)s, en particulier dans la capitale » sont « la volonté du pouvoir d’annihiler l’écho international  du soulèvement contre la dictature et la corruption ».

« Cette campagne de terreur vise à imposer la farce électorale que le pouvoir  projette d’accomplir afin de restaurer l’Ancien régime. C’est là un projet insensé qui ignore l’ampleur de la détermination populaire contre l’autoritarisme et la corruption », a signalé le Collectif. Et de surenchérir : « sans souci pour sa nature illégale et illégitime, le pouvoir de fait esquisse de nouvelles concessions économiques (Loi  des finances et Ordonnance sur les hydrocarbures)  au bénéfice des puissances étrangères  dominantes dans le but évident d’acheter leur silence,  voire leur complicité. Le projet est l’écrasement à huis clos de la révolution citoyenne ».

Face à ces agissements, le CAMAN condamne cette « campagne de terreur » et exige la  « libération immédiate et inconditionnelle de tous les détenus politiques ainsi que la levée de toutes les entraves aux droits et libertés est une autre exigence ».

Sihem Benmalek


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER