Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A LA UNE / Actualité

Compagnie centrale de Réassurance

Le chiffre d’affaires en hausse de 8,3% en 2017

La Compagnie centrale de réassurance (CCR) a réalisé un chiffre d’affaires global de 29,47 milliards de dinars au 31 décembre 2017, contre 27,20 milliards de dinars en 2016, soit une croissance de 8,3%. “Cette évolution a été enregistrée autant sur le plan national qu’international”, souligne la compagnie dans un communiqué. À travers ses souscriptions internationales, et grâce aux efforts déployés pour la mise en œuvre de sa stratégie commerciale, son chiffre d’affaires a affiché une progression de 31%.

Sur le plan national, la CCR a enregistré un montant de 25,7 milliards de dinars, soit une évolution de 6% par rapport à 2016. Ainsi, les acceptations nationales détiennent une part de 87% sur le chiffre d’affaires global. “Aussi, et malgré les sinistres importants enregistrés durant l’année 2017, aussi bien au niveau national qu’international, la CCR n’a été que légèrement affectée. En effet, et grâce à l’adéquation de ses couvertures en rétrocession, la compagnie a pu atténuer l’impact de la hausse de la charge des sinistres bruts, en affichant un résultat net de 2,9 milliards de dinars en 2017, contre 3 milliards de dinars en 2016, représentant une rentabilité des fonds propres de 10%”, indique la société.
Quant à son activité financière, sa stratégie lui permet de faire progresser ses placements financiers et ses participations de 6,5%, ce qui a généré une hausse des revenus financiers de 9%. Par ailleurs, la CCR continue à jouer un rôle central sur le marché national des assurances. Dans ce contexte, l’une des principales décisions de l’année 2017 a été la création, en collaboration avec d’autres acteurs importants du marché, d’une nouvelle société de gestion des prestations TPA (Third Party Administration) afin de développer le marché de l’assurance santé en Algérie.
Cette décision permettra, d’une part, aux citoyens, toutes catégories comprises, de se protéger eux-mêmes sans avoir à compter sur l’aide de l’État et, d’autre part, aux sociétés d’assurance de développer la commercialisation de produits d’assurance santé sur le marché.


M. R.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER