Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

grande mobilisation à Mascara

Le combat continue !


Ni la pluie ni le froid n’ont tempéré l’ardeur des manifestants qui, de nouveau, ont investi la rue afin de manifester leur fidélité au mouvement populaire. En effet, c’est sous une pluie battante et un temps froid que le cortège, composé de plusieurs centaines de marcheurs, a pris le départ de la place Émir-Abdelkader pour emprunter les principales artères de la ville munis, circonstances obligent, de parapluies pour la plupart d’entre eux. Les manifestants ont exprimé leur colère contre les tenants du pouvoir qui s’obstinent à vouloir, coûte que coûte, organiser l’élection présidentielle contre la volonté du peuple. En effet, c’est aux cris de “Pas d’élections avec el-îssaba” et “Dawla madania machi âaskaria” ou encore “Libérez l’Algérie” que les marcheurs, munis de banderoles portant divers écrits et brandissant des drapeaux dont certains étaient géants aux couleurs nationales, se relayaient. Sofiane, un habitué des marches du vendredi, la trentaine à peine consommée, déclare : “Nous répondrons présent chaque vendredi jusqu’à ce que ces personnes qui nous gouvernent et qui s’expriment à notre place prennent en considération nos doléances et accèdent à nos revendications qui consistent en le rejet de la tenue des élections car nous sommes convaincus qu’elles ne seront ni libres ni transparentes surtout qu’elles seront encadrées par les gens du passé.

Nous continuerons le combat jusqu’à la victoire.” Comme toujours, les formations politiques, particulièrement le FLN et le RND, ont été mises à l’index par les marcheurs, car leurs dirigeants sont considérés comme étant les responsables de la crise dans laquelle est plongé le pays. À cet effet, les manifestants ont marqué une halte à hauteur des sièges de ces deux partis pour les dénoncer, toujours pacifiquement, et déverser sur eux leur colère. Les autres slogans scandés par les marcheurs 

sont : “Libérez les détenus politiques” et “Prompt rétablissement à Bouregâa.” Une sexagénaire qui, pour la première fois, participe à une manifestation affirme : “J’ai l’impression de manifester pour la délivrance de mon pays qui se trouve toujours entre les mains des colons. Désormais, il faudra compter sur moi pour grossir les rangs du mouvement.”


A. B.

ARTICLES CONNEXES

  • très forte mobilisation à Alger Malgré la pluie
    “Déterminés à aller jusqu’au bout”

    Les Algérois ont rendu hommage aux militaires tués dans une embuscade. Ils ont réaffirmé leur attachement à la primauté du civil sur le militaire et leur opposition au scrutin du 12 décembre.

  • ils étaient des milliers à braver le mauvais temps à Bouira
    “Pour un état civil et non militaire”

    La détermination du peuple à en finir avec le système en place reste intacte, et ainsi, ni les menaces ni la répression ne semblent le détourner de ses revendications.

  • 38e acte de mobilisation à Constantine
    Recueillement et détermination infaillible

    Les Constantinois ont rendu hommage aux trois soldats tués, mercredi, dans une opération antiterroriste dans la commune de Damous, à Tipasa.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER