Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Manifestation des Algériens du Canada

Le combat des détenus d’opinion réinventé à Montréal


Une cellule de prison en carton, des détenus menottés et des discours d’un combat politique assumé : la manifestation dominicale des Algériens à Montréal a donné lieu à une parodie de justice où le combat des détenus d’opinion a été réinventé. 

Cette mise en scène qui a mobilisé des dizaines de manifestants rappelle au monde qu’en 2020, des Algériens, pour avoir exprimé une opinion, croupissent dans les geôles du pouvoir. Outre le décor habituel avec les pancartes et les slogans engagés de la Révolution du sourire, le rendez-vous montréalais de ce dimanche a été l’occasion de brancher les projecteurs sur l’injustice qui frappe encore des dizaines de prisonniers du Hirak.

Le rassemblement a été entamé par des chants amplifiés par un nouveau dispositif de sonorisation acheté par les hirakistes. L’idée de rendre hommage aux prisonniers politiques émane de la mascotte du Hirak, Djamel Témiscamingue, qui égaie les manifestations par son humour corrosif. Une cellule de prison en carton balafrée par l’intitulé bureaucratique “Ministère de la Répression” est érigée au milieu de la foule qui a brandi l’emblème national et l’étendard amazigh. Des manifestants menottés incarnent le rôle des détenus d’opinion. Derrière les barreaux, ils s’échinent à discourir pour rappeler à l’opinion leur combat démocratique et pacifique pour les libertés. 

Un manifestant a ainsi incarné le rôle du journaliste Khaled Drarni, sous mandat de dépôt depuis mars dernier. Un autre s’est mis à la place d’un prisonnier anonyme. Par ces gestes et paroles, la manifestation a été empreinte de beaucoup d’émotion. 

 

 

Yahia Arkat


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER