Scroll To Top
FLASH
  • Le procès de Kamel Chikhi, dit "El Boucher", est reporté au 19 juin sur demande ses avocats.

A la une / Actualité

Annaba

Le complexe sidérurgique d’El-Hadjar sur un volcan

L’appel à une grève générale accompagnée d’une marche, le 25 mars prochain, contre le prolongement du mandat de Bouteflika, qu’a lancé l’union de wilaya UGTA de Tizi Ouzou a été entendu à Annaba, où les travailleurs de Sider commencent à penser à se joindre au mouvement, nous confiait, hier un métallurgiste. Ce dernier affirme que des tractations sont actuellement en cours entre un groupe de ses collègues et les représentants syndicaux avec à leur tête, Riad Djemaï, le secrétaire général de Sider El-Hadjar, pour adopter une attitude similaire, à la même date, sinon dans les jours qui suivront. “Notre secrétaire général ne montre pas d’engouement particulier à s’inscrire dans cette démarche, bien que la plupart des travailleurs, cadres et ouvriers du site, soient d’accord pour dire leur solidarité agissante avec le peuple. J’en veux pour preuve leur participation massive aux marches du 22 février et des trois vendredis de ce mois de mars. Notre syndicat d’entreprise est indécis, il est toujours sous influence du bureau de l’union de wilaya UGTA, lequel est très proche du patron de la Centrale, Abdelmadjid Sidi-Saïd et du député Baha Eddine Tliba, comme chacun le sait à Annaba”, révèle ce travailleur, en signalant qu’il a fallu faire du bruit et user de la menace pour que Kamel Fritah écrive le communiqué de soutien aux citoyens qui s’opposent à la prolongation du mandat du Président. “L’opinion publique aura certainement remarqué que l’auteur de ce communiqué s’est arrangé pour en dire le moins possible sur l’effervescence qui prévaut au sein du complexe sidérurgique. Une effervescence, dont nos représentants syndicaux seront les premiers à faire les frais pour n’avoir pas été attentifs aux aspirations citoyennes des travailleurs, qui, eux aussi, réclament le départ du régime”, prévient notre interlocuteur.
Il n’a pas été possible de connaître l’avis des travailleurs de l’entreprise Fertial, l’autre géant de la zone industrielle d’Annaba, sur le mouvement de protestation qui se prépare pour lundi prochain, les représentants syndicaux étant injoignables.


A. Allia

 

ARTICLES CONNEXES

  • Doutes sur la gouvernance de Bouteflika
    Pour qui sous-traitent Bedoui et Lamamra ?

    Le flou qui entoure la source de la décision politique fait que le binôme Bedoui-Lamamra n’arrive pas à faire avancer le chantier pour lequel il est désigné : la nomination d’un gouvernement de technocrates.

  • L’aveu de Seddik Chihab, porte-parole du RND
    “Ce n’est pas Bouteflika qui gouverne”

    Le porte-parole du RND a également reconnu la complicité de son parti dans l’attribution au chef de l’État de messages, de décisions et de mesures, dont il n’est ni l’auteur ni l’instigateur.

  • Actualité
    Le RND se démarque

    Le RND adhère à la feuille de route proposée par le président Bouteflika. La position officielle du parti


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER