Scroll To Top

A la une / Actualité

TAMANRASSET

Le directeur de l’EGSA d’In Guezzam sous mandat de dépôt

Inculpé pour “outrage au corps de la défense nationale” et “agression d’un militaire en service”, le directeur de l’établissement de gestion des services aéroportuaires de la wilaya déléguée d’In Guezzam, Halim Edabir, a été écroué.  La genèse de l’affaire remonte à la fin de la semaine dernière, lorsque le responsable mis en cause s’en était pris à un haut gradé de l’ANP exerçant à l’aérodrome de cette ville frontalière, selon une source locale, qui a tenu à préciser que la plainte a été déposée au niveau des instances sécuritaires territorialement compétentes par un autre militaire pris à témoin. Déféré au tribunal militaire de la wilaya de Tamanrasset, Halim Edabir a été mis en détention préventive en attendant sa comparution devant le juge. Pour de plus amples informations sur l’affaire, nous avons contacté un proche du mis en cause, en l’occurrence Chérif Edabir, également coordinateur local du parti politique Talaie El-Houriat, qui a rejeté les accusations retenues contre Halim. D’après Chérif Edabir, ce dernier serait, au moment des faits, en position de légitime défense, puisque “c’est le militaire concerné, un colonel, qui l’avait publiquement insulté avant de lui donner une claque. Ne pouvant plus résister à cet affront, Halim a lâché bride à sa colère. Il faut savoir que le colonel n’est pas à sa première provocation, en témoignent les rapports adressés par le directeur local de l’EGSA à ses supérieurs hiérarchiques où l’on a déjà dénoncé son comportement et ses agissements maladroits”.
Cependant, la zone d’ombre dans cette affaire est, poursuit notre interlocuteur, l’audition et la détention du responsable de l’EGSA sans que le procureur de la République près le tribunal civil d’In Guezzam soit préalablement saisi. Dépité, Cherif Edabir dit avoir sollicité l’intervention de l’Amenokal de l’Ahaggar pour mettre fin à ce qu’il qualifie “d’exaction”.

RABAH KARECHE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER