Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Il a été condamné à 6 mois de prison avec sursis

Le directeur d’El Watan TV, Djaffar Chelli, retrouve la liberté

© D.R.

 En détention préventive depuis trois mois, le directeur de la chaîne de télévision El Watan TV, Djaffar Chelli, a été libéré hier après sa condamnation à 6 mois de prison avec sursis, a-t-on appris, hier, auprès de ses proches. Le concerné a rejoint directement son domicile familial escorté par des responsables du Mouvement de la société pour la paix (MSP). M. Chelli, a-t-on également appris, fera appel de sa condamnation. El Watan TV a cessé d’émettre depuis octobre 2015, lorsque les autorités de la wilaya d’Alger ont procédé à la fermeture des locaux de la chaîne, sous prétexte que cette dernière n’était pas autorisée à travailler en Algérie. En réalité, la chaîne de télévision privée a subi la colère des autorités à la suite du passage dans une de ses émissions de Madani Mezrag, le chef de l’ex-Armée islamique du salut (AIS), l’ancien bras armé du Front islamique du salut (FIS dissous) qui avait tenu des propos menaçants à l’égard du président Abdelaziz Bouteflika. Le référé déposé par la direction d’El Watan TV pour faire annuler la décision de fermeture de la chaîne n’avait pas abouti et les 170 personnes qui y travaillaient  se sont retrouvées au chômage.  


H. Saïdani

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER