Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Visite du chef d’état-major de l’ANP dans la 1ère région militaire

Le discours de Gaïd Salah revu et corrigé


Le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, était, hier mardi, en visite de travail et d’inspection, dans la 1ère région militaire, à Blida.

Il avait, à l’occasion, prononcé un discours largement répercuté par les médias. Dans son allocution, Gaïd Salah s’était offusqué de ce que des partis et des personnalités politiques boycottent la conférence nationale initiée par le chef d’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah. De même qu’il avait mis en garde contre les réactions hostiles des citoyens face aux visites des ministres et walis sur le terrain.

Mais voilà que le ministère de la défense national rend public, ce mercredi matin, un nouveau communiqué, une allocution que le chef d’état-major de l’armée aurait également prononcé lors de sa visite d’hier. Fait remarquable, le communiqué de mardi du MDN, et celui de ce mercredi, ne présentent pas le même discours. Des passages de son allocution ont été retirés, et d’autres ont été ajoutés.

Dans la nouvelle copie du laïus d’Ahmed Gaïd Salah, visiblement revu et corrigé, le vice-ministre de la défense n’impose plus l’agenda du pouvoir, à savoir les élections présidentielles du 4 juillet 2019. Aussi, il ne met plus en garde la population contre l’entrave de l’action du gouvernement Bedoui sur le terrain.

Il parle plutôt de  «l’accompagnement du peuple et de ses institutions à travers la mise en œuvre des solutions possibles, tout en approuvant toute proposition constructive et initiative utile allant dans le sens du dénouement de la crise et menant le pays vers la paix».

Autre passage retiré, celui en rapport avec «des informations avérées faisant état d'un plan malveillant pour mener le pays à l'impasse, dont les prémices remontent à 2015, lorsque les trames et les visées du complot ont été révélées».

Mais le fait saillant réside certainement dans le passage où il réitérait son appel à la justice, et dans lequel un rajout a été introduit dans le communiqué de ce mercredi.

«Par ailleurs, j'ai appelé l'appareil de la justice, dans mes interventions précédentes, à accélérer la cadence des poursuites judiciaires concernant les affaires de corruption et de dilapidation des deniers publics et de juger tous ceux qui ont pillé l'argent du peuple. Dans ce contexte, précisément, je valorise la réponse de la justice quant à cet appel qui représente un volet important des revendications légitimes des algériens, ce qui permettra de rassurer le peuple que son argent pillé sera récupéré par la force de la loi et avec la rigueur requise», soutenait-il dans son discours de mardi.

Dans la nouvelle copie de ce mercredi, il «rappelle également que le Commandement de l’Armée Nationale Populaire offre des garanties suffisantes aux services judiciaires pour poursuivre avec détermination et en toute liberté, sans aucune contrainte ni pression, le jugement de ces corrupteurs, ces dispositions permettront ainsi de rassurer le peuple que son argent pillé sera récupéré par la force de la loi et avec la rigueur requise».

Rédaction Web

Publié dans : Ahmed Gaïd Salah

ARTICLES CONNEXES

  • Il a également considéré que la justice est déjà «indépendante»
    Gaid Salah maintient la présidentielle et s’oppose à la libération des détenus

    Le Général de Corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah a, dans un long discours prononcé, aujourd’hui, au Commandement des Forces de Défense Aérienne du Territoire, à Blida, maintenu sa position quant à l’organisation de la présidentielle dans les échéances fi

  • Il rejette la libération des détenus d’opinion
    Gaïd Salah : « pas de préalable au dialogue »

    Le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la défense nationale, chef d'état-major de l'Armée Nationale Populaire a rejeté, ce mardi, tout «préalable» au dialogue, à l’occasion d’une cérémonie en l'honneur des meilleurs lauréats..

  • Neuvième manifestation des étudiants à Alger
    "Tout le système doit partir"

    Des centaines d’étudiants ont battu le pavé, ce mardi, à Alger, pour réclamer le départ de tout le système.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER