Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Situation des droits de l’Homme en Algérie

Le FFS veut faire une radioscopie

Le constat est partagé par de nombreux acteurs politiques, défenseurs des droits de l’Homme, juristes et autres ONG : jamais la situation des droits de l’Homme n’a été aussi critique en Algérie que depuis quelques années. Aux entraves à l’exercice des libertés publiques, comme en témoigne la répression qui frappe systématiquement les initiateurs de manifestations publiques, le maintien sans raison de l’interdiction d’organisation de marches à Alger, s’ajoutent les atteintes à la liberté d’expression, notamment sur la “planète bleue”, comme on l’a vu avec certains journalistes et blogueurs. La situation n’est guère reluisante concernant également les droits économiques et sociaux, ou encore au plan sanitaire. Et rien de plus emblématique de cette situation que le développement du phénomène des “harragas”. C’est dans ce contexte, et à l’occasion de la célébration de la déclaration universelle des droits de l’Homme, que le Front des forces socialistes (FFS) entend organiser, samedi, une journée sur le thème : “La réalité des droits de l’Homme en Algérie”. Non seulement pour donner un aperçu et zoomer sur cette situation, objet de critiques acerbes de la part d’ONG et d’organismes internationaux, mais aussi pour rendre hommage à son défunt président, Hocine Aït Ahmed, spécialiste de la question des droits de l’Homme, et dont le combat s’était confondu avec la lutte pour les droits et les libertés. “Le parti présentera à l’occasion de cette journée un rapport annuel sur la situation des droits de l’Homme, qui traitera de tous les volets, de même que seront animés deux panels autour des thématiques ‘La relation entre la démocratie et les droits de l’homme’ et ‘Les droits de l’Homme en Algérie, entre la théorie et l’exercice réel’”, apprend-on auprès du chargé de communication, Jugurtha Abbou. Outre les cadres du parti, de nombreuses figures de la société civile et des avocats seront présents à la rencontre. Alors que le premier panel devrait être animé par les avocats Me Mustapha Bouchachi et Me Medani Yahia, le second sera animé par le président de la Laddh, Me Noureddine Benissad et l’avocat Noureddine Ahmine. Parallèlement, le parti compte organiser une table ronde à Paris sous le thème : “La dignité humaine, la justice sociale, le développement durable et l’immigration entre les deux rives de la mer Méditerranée, un regard sur le présent, des perspectives : comment agir ?” Une radioscopie, en somme, de la situation des droits de l’Homme.


K. K.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER