Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Les résultats ont donné le parti vainqueur dans la plupart des wilayas

Le FLN, premier de cordée dans l’Oranie

Opération de dépouillement. © D.R.

Dans les wilayas de l’Ouest, le scrutin législatif a profité beaucoup plus au Front de libération nationale qui a raflé la mise dans la plupart des circonscriptions.

Les centres de vote des communes d’Oran et de Bir El-Djir auront eu une heure de plus que ceux des autres agglomérations de la wilaya, pour, selon la formule consacrée, permettre aux électeurs d’accomplir leur devoir électoral.
Ce scrutin pour une nouvelle législature se sera déroulé toute la journée dans une ambiance morne avec une activité réduite, digne des jours fériés et des grands ponts mis à profit par les Oranais pour se détendre et vaquer à leurs occupations préférées. Dès 9h, le ton était donné au centre de presse de la wilaya d’Oran où peu de journalistes se sont retrouvés.
Les envoyés spéciaux de la presse radiophonique sont les seuls à s’activer, répétant leurs envois sonores, une gageure, car la difficulté est de taille. Le DRAG qui avait été annoncé à 10h du matin, pour la première et traditionnelle estimation du taux de participation, ne viendra pas. D’ailleurs, de toute la journée, ce dernier ne daignera pas se présenter devant les journalistes pour livrer les chiffres officiels. À midi, rien n’était encore communiqué et la conclusion est toute logique pour les journalistes qui ont tenu le coup : “Le taux de participation est certainement catastrophique !” En fin de matinée, toujours dans le flou, les premières images du président Bouteflika tentant de voter créent un début d’animation et les séquences de quelques minutes sont décortiquées par les présents dans le centre de presse.
Dans la foulée, les premières informations sur des cas de dépassements, de fraudes sont échangées, et ce n’est que le début d’une longue série où bourrages des urnes de toutes parts, incidents, tentatives de fraude à plusieurs niveaux et défection des électeurs s’enchaînent.
Finalement c’est au moment du déjeuner que les premières estimations de la matinée tombent, données par la cellule de communication de la wilaya, soit 4,57% de participation à 10h, 16,44% à 13h.
Ces taux grimperont allégrement jusqu’en fin de journée passant à 28,08% pour 16h et 35,74% à 18h. Dans les communes rurales, réputées pour atteindre des taux de participation record dans la wilaya d’Oran, le climat est clairement à la défection des électeurs, dans les cafés faisant le plein de clients, le slogan viral de cette élection résonne un peu partout “Mansotich”. Le soir, alors que le Palais des sports s’est mué en centre de tri, les chefs de bureaux de vote défileront, jusque tard dans la nuit, munis de leurs PV parfois transportés dans des sacs-poubelles.
Les représentants des partis sont quasi introuvables, comme s’il n’y avait rien à attendre ou à contrôler. La seule interrogation qui persistera jusqu’au matin du vendredi a été de savoir qui sera en deuxième ou troisième position.
Au final, on assistera à une véritable razzia du FLN qui rafle 15 sièges sur les 18 à pourvoir, le RND aura seulement deux sièges et le dernier reviendra à la mouvance islamiste.


D. LOUKIL

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER