Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Un transfuge du PT qui a rallié le FLN s’en est pris à lui

Le frère de Louisa Hanoune agressé à Annaba

Le frère de Louisa Hanoune a été agressé par un militant du FLN. © Louiza Ammi/Archives Liberté

Le conflit entre le PT et le FLN ne risque pas de s’estomper de sitôt. Il vient même de connaître un prolongement assez dangereux. Aux diatribes échangées par les responsables et cadres des deux chapelles partisanes a succédé, dès hier, la violence physique.

La ville d’Annaba a été, en effet, le théâtre d’une agression physique qui a tout l’air d’un règlement de compte politique, conséquence prévisible des échanges verbaux d’une rare violence entre la patronne du Parti des travailleurs et l’ex-parti unique, marqués par les étalages publics de scandales souvent par médias interposés. La guéguerre a atteint, lundi, le seuil de l’intolérable avec l’agression caractérisée du frère de Louisa Hanoune, militant du PT et élu à l’APW d’Annaba. Le conflit vient ainsi de franchir un pas entre les deux partis et risque de s’envenimer davantage.
Fawzi Hanoune, un militant du PT, membre de l’APW d’Annaba, a été violemment agressé par un de ses pairs au niveau de cette Assemblée, lundi. Selon la victime, l’agression était d’une telle violence qu’elle lui a occasionné plusieurs contusions et notamment une fracture au bras, ce qui lui a valu une incapacité de travail de 21 jours, comme en atteste le certificat médical délivré par un médecin légiste. Selon les déclarations de Fawzi Hanoune, qui se trouve être le frère de la secrétaire générale du Parti des travailleurs, son agresseur, le nommé Mehdi Noureddine, un ex-élu PT devenu vice-président de l’APW d’Annaba depuis qu’il a rallié le parti FLN, il y a quelques semaines seulement, s’en serait pris à lui, lorsqu’il lui a demandé de restituer les clés du siège du parti, qu’il détenait. “Je lui ai simplement demandé de me remettre les clés du bureau du parti, qu’il n’avait aucune raison de garder du moment qu’il ne fait plus partie de notre formation depuis son adhésion surprise au FLN. C’est alors qu’il a commencé à m’insulter vertement avant de m’assener des coups de poing et des coups de pied sans me laisser l’occasion de me défendre”, explique le militant agressé. Et d’expliquer que par-delà la voie de fait, dont il a été victime de la part d’un “ex-compagnon de combat”, il y a une volonté délibérée de vengeance, surtout que, poursuit-il, “personne n’ignore que les relations sont tendues à l’extrême entre notre parti et le FLN représenté à Annaba par Baha Eddine Tliba”. Fawzi Hanoune évoque, notamment, la guéguerre qui a opposé la secrétaire générale du PT à Amar Saâdani et n’omet pas de rappeler le reportage “commandité par Baha Eddine” qui a été diffusé en janvier dernier par une chaîne de télévision privée, le mettant personnellement en cause dans une obscure affaire de spoliation du foncier. Notre interlocuteur profitera de cette occasion pour annoncer qu’une enquête a été ouverte à propos des mensonges distillés à l’encontre de la famille Hanoune et qu’aucune des allégations de ladite chaîne n’a pu être corroborée.


A. Allia

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER