Scroll To Top

A la une / Actualité

Une déception amoureuse l’a poussé au pire

Le gendarme, auteur du carnage des Issers, abattu à Bouira


L’auteur du carnage des Issers survenu, avant-hier soir, aux Issers, a été abattu, hier matin à Bouira, lors d’un accrochage avec les gendarmes. Le présumé criminel avait assassiné par balle, la veille, de sang-froid, une femme et blessé deux autres dont une exerce le métier de journaliste correspondante dans une chaîne de télévision privée. Selon des sources concordantes, l’auteur du crime, qui était armé d’un pistolet-mitrailleur de type Kalachnikov, a pris, après son forfait, la fuite en direction de l’est du pays, mais il a été poursuivi par des gendarmes en civil. Arrivé devant un barrage fixe dans la localité de Oued Damous, il lui a été donné l’ordre de se rendre. Il refuse et use, une nouvelle fois, de son arme pour tirer sur les gendarmes, blessant deux d’entre eux. La riposte des gendarmes ne s’est pas fait attendre et l’assaillant sera éliminé sur-le-champ. Selon nos informations, cet officier, originaire d’Annaba et exerçant dans le GIR, avait fait une incursion, avant-hier vers 18h, au domicile des victimes, sis à la cité des 92-Logements au centre-ville des Issers. La famille s’apprêtait à préparer les fiançailles d’une de ses filles que le présumé avait demandé en mariage, affirment des voisins. Il sort sa kalachnikov et tire sur les trois femmes. La sœur de notre consœur âgée de 24 ans sera tuée sur le coup d’une balle dans la tête, sa mère touchée de plusieurs balles est actuellement entre la vie et la mort. Elle a été évacuée à l’hôpital d’Aïn Naâdja à Alger.
La journaliste blessée se trouve toujours à l’hôpital de Bordj Menaïel. Touchée d’une balle à l’abdomen et opérée hier avec succès, elle est à présent hors de danger, affirment des sources hospitalières. Ce carnage, qui a visé une famille très estimée par son entourage, a jeté l’émoi au sein de la population des Issers.  

M. T.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER