Scroll To Top

A la une / Actualité

Aides financières, unification des programmes et des volumes horaires...

Le gouvernement au chevet des établissements scolaires

© Billel Zehani/Liberté

Le Premier a instruit les ministres de l’Éducation nationale et de la Santé de veiller à intensifier les opérations de contrôle du respect du protocole sanitaire mis en place dans les établissements scolaires publics et privés.

Le ministère de l’Éducation nationale (MEN) a pris nombre de décisions et d’instructions visant à venir en aide aux établissements scolaires pour la mise en œuvre du protocole sanitaire anti-Covid-19, unifier les programmes des trois cycles d’enseignement et régler la question du volume horaire des enseignants. Soit autant de préoccupations soulevées par la communauté éducative lors de la rentrée scolaire 2020-2021 et qui se dressent en rempart devant la continuité de l’école.

Ainsi, en réponse aux doléances inhérentes au manque de ressources financières, dû au désengagement des collectivités locales, le département de Mohamed Ouadjaout a décidé d’allouer des aides financières exceptionnelles à tous les établissements scolaires primaires, moyens et secondaires, afin de faciliter l’acquisition des fournitures de prévention contre le coronavirus (thermomètres, gel hydroalcoolique et masques de protection). 

À cet égard, les instructions nécessaires ont été données à la direction des ressources financières et matérielles, afin de mener à bien ce processus dans les meilleurs délais, indique un communiqué du MEN, qui fait remarquer que les subventions pour les écoles primaires seront versées dans les comptes de la trésorerie des établissements moyens et secondaires qui seront chargés d’acquérir les moyens et matériels au profit des écoles primaires concernées.

Et de rappeler aussi que le processus de distribution des aides pour les écoles primaires sera effectué sous la supervision des directeurs de wilaya de l'éducation, en vertu des procédures légales et réglementaires en vigueur.

Cette décision va de pair avec trois directives que le ministère de l’Éducation nationale a adressées aux directeurs de wilaya de l’éducation, aux inspecteurs et aux directeurs des établissements, et qui visent à unifier les programmes enseignés dans les trois paliers de l’éducation nationale et à remédier à la question du volume horaire des enseignants.

À la suite d’une visioconférence avec les inspecteurs de l’éducation tenue le 11 novembre dernier, le MEN a, à titre d’exemple, décidé de supprimer l’option du management et d’économie pour les élèves de la première année du tronc commun sciences et technologie, relevant du cycle secondaire, et plus particulièrement la filière des sciences économiques. 

Il a également décidé de fixer le nombre de séances de gestion, comptabilité et finances pour les élèves de troisième année secondaire, à quatre séances par semaine au minimum, et d’alléger les cours de comptabilité et de gestion et finances pour la troisième année secondaire, ainsi  que de réduire le nombre de cours d’économie et de management pour les classes de troisième année secondaire.

Une décision similaire a été également prise pour unifier les programmes d’enseignement dans tous les établissements du cycle moyen à l’échelle nationale, suivant des tableaux qui leur ont été adressés, tout en laissant à la discrétion des responsables locaux la décision d’adapter les programmes dans le respect du quota en volume horaire de chaque enseignant.

Sur ces décisions et instructions vient se greffer la dernière déclaration du ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, indiquant qu’“il n’est pas possible pour le moment de fermer toutes les écoles” et précisant que “la reprise des cours n’est pas à l’origine de la hausse des contaminations” par le coronavirus.

Le ministre en veut pour preuve la confirmation par le ministre de l’Éducation nationale que le nombre des cas infectés par la Covid-19 dans les établissements scolaires est faible et que l’épidémie n’a pas touché tous les paliers du système éducatif. Pour autant, le ministre de la Santé a précisé que “le nombre des cas testés positifs au Covid-19 en milieu scolaire est estimé à 0,008% chez les élèves et les enseignants”.

Aussi, lors d'une rencontre par visioconférence du gouvernement, présidée par visioconférence, Abdelaziz Djerad a instruit les ministres de l’Éducation nationale et de la Santé de veiller à intensifier les opérations de contrôle du respect du protocole sanitaire mis en place dans les établissements scolaires publics et privés, dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, ainsi que la nécessité d’organiser, en permanence,  des visites d’équipes de la santé scolaire pour s’assurer de la santé des élèves, des enseignants et du personnel des écoles, des collèges et des lycées.
 

Amar R.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER