Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

54e vendredi de mobilisation populaire

Le hirak entame sa 2e année en force

Photo : Imène Amokrane

Des milliers de protestataires sont descendus, ce vendredi, au centre de la capitale pour participer à la 54e manifestation consécutive, et exiger le départ du système.

En effet, après le week-end passé, qui a été marqué par deux importantes manifestations à Alger, les manifestants sont revenus à la charge, ce vendredi, pour continuer leur « combat jusqu’à l’instauration d’un Etat de droit ».

Rassemblés en début d’après-midi à hauteur de la rue Victor Hugo, devenue le lieu de regroupement des manifestants depuis quelques mois, les marcheurs, munis de banderoles et pancartes, ont attendu la fin de la prière du vendredi pour entamer leur marche hebdomadaire.

A 14h, la marche a débuté à partir de la rue Didouche Mourad avec un important nombre de manifestants qui se dirigeait vers la place Audin et la Grande Poste. « Kolna l’3issaba troh, ya hna ya n’touma » et « dawla madania machi aâskaria » sont autant de slogans repris en chœur par les manifestants.

Vers 15h, les habitants des quartiers de Bab El Oued et la Casbah sont venus, comme de coutume, appuyés leurs concitoyens. La rue Asselah Hocine était ainsi noire de monde.

 © Imène AMOKRANE

En fin d’après-midi, les principales rues d’Alger ne cessaient de s’étoffer avec l’arrivée de manifestants de plusieurs autres quartiers de la capitale.

 © Imène AMOKRANE

Il est à noter que le dispositif policier mobilisé pour les marches du vendredi a été, cette fois-ci, allégé. Les fourgons de police, qui occupaient depuis des mois l’avenue Abdelkrim El- Khattabi, ont été retirés.

S.B

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER