Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Après plus d’un an de détention

Le journaliste Belkacem Djir relaxé

© D. R.

Le journaliste Belkacem Djir a été relaxé, hier, par la Cour d’Alger, après plus d’une année de détention, a annoncé son avocate, Me Fatiha Rouibi, sur sa page Facebook.

Après avoir passé 14 mois  en détention, le  journaliste a été relaxé et blanchi des deux chefs d’accusation “usurpation d’identité et chantage” et “atteinte au moral de l’armée” retenus contre lui.Mais sa défense s’est contentée de saluer la décision de la Cour sans trop épiloguer sur l’issue de l’affaire. 

Le journaliste de la chaîne TV d'information privée  Echourouk News, âgé de  34  ans, a  été  condamné  en  première instance, le 28 juin dernier, à 3 ans de prison ferme par le tribunal de Bir Mourad-Raïs pour les chefs d’accusation d’usurpation d’identité et chantage, ainsi que pour atteinte au moral de l’armée.

Lors de l’appel, le 22 avril dernier, la chambre d’accusation de la Cour d’Alger avait prononcé un non-lieu en sa faveur, pour le second chef d’inculpation, à savoir “atteinte au moral  de l’armée”. Il  a, cependant, été reconnu coupable pour le premier grief, mais a été finalement relaxé, hier, mercredi. 
 

Kenza S.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER