Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A LA UNE / Actualité

Hygiène et santé

Le lavage des mains réduit à 50% l'utilisation des antibiotiques

Des médecins spécialisés en maladies infectieuses ont précisé, lors de cette manifestation initiée par le Laboratoire central de biologie médicale relevant du Centre régional anticancer (CAC), que le lavage fréquent des mains,  parmi les professionnels du secteur de la santé, les infirmiers et les médecins, permet d’éviter la transmission de bactéries d'un patient à l'autre et même de l'intérieur de l'établissement de santé à l'extérieur. Il s’agit, a indiqué à ce propos le Pr Ahmed Kasah Laâouar, le président  du Laboratoire central de biologie médicale relevant du Centre régional anticancer de la wilaya de Batna, d’une mesure qui minimise la  transmission de l'infection, tout en contribuant à la réduction de l'utilisation de médicaments, en particulier les antibiotiques. Lors de cette rencontre, première du genre à l’échelle locale, le même intervenant a souligné la nécessité de l'utilisation rationnelle des antibiotiques, notamment en cas d'infection virale, rappelant les résultats négatifs du phénomène d'automédication.
Le même spécialiste a révélé que plus de 80% des cas de résistance bactérienne aux antibiotiques ont été détectés dans la wilaya attestant que ces cas ont dicté l’organisation de cette journée de sensibilisation, de  formation et d’information sur la résistance bactérienne aux antibiotiques, ciblant les spécialistes de laboratoires, dans les sciences des  bactéries et des maladies infectieuses, ainsi que des professeurs universitaires. “La mise en place d'un plan sectoriel de lutte contre les médicaments antimicrobiens annoncée, il y a des années en Algérie par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, demeure importante pour atténuer ce phénomène”, a, de son côté, considéré le Pr Rabah Ayet Hamouda, médecin spécialiste en maladies infectieuses.
Le directeur du Centre régional anticancer de la wilaya de Batna, Aïssa  Madhoui, a fait savoir que cette journée d’étude s'inscrit dans le cadre de la formation continue et vise à mettre en exergue les efforts des travailleurs des laboratoires et des pharmacies des établissements de santé.
Une charte d’engagement pour le lavage des mains en milieu hospitalier a même été signée à Batna en 2016 en présence des cadres centraux du ministère de tutelle, comme une promotion de l’action du lavage des mains, rappelle-t-on.

APS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER