Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

GESTION DES DÉCHETS MÉNAGERS ET CRÉATION DE L'EPIC BOUGIE-NET

Le maire de Béjaïa accuse l’administration de blocage

La ville des Hammadites vit avec les ordures à cause de blocages bureaucratiques. © D.R

Le bras de fer entre l’APC et la wilaya de Béjaïa autour du financement
de l’Epic Bougie-Net se poursuit alors que la ville croule sous les déchets ménagers.

Face aux critiques de ses concitoyens qui l'accusent, à travers les réseaux sociaux, de mauvaise gestion des déchets ménagers dans la commune, le P/APC de Béjaïa, Aziz Merzougui, a finalement décidé de sortir de son mutisme, via une vidéo postée sur facebook, où il évoque les contraintes rencontrées sur le terrain, tout en pointant du doigt l’administration qui, selon lui, bloque certains projets de développement dans sa municipalité.
Dans sa sortie sur le réseau social, l’édile communal a d’abord expliqué que l’actuelle assemblée a hérité d’un lourd passif. “Nous avons hérité de beaucoup de problèmes et nous savons que la situation n’a pas cessé de se dégrader”, a-t-il tenu à souligner d’emblée. Et pour expliquer la difficulté à s’occuper des ordures ménagères dans la commune il déclare : “L’APC ne dispose que de cinq bennes-tasseuses et si avant pas moins de
1 100 employés de Blanche Algérie
s’occupaient du nettoyage,
aujourd’hui aucun employé ne s’en occupe.”À la population de Béjaïa, qui se demande pourquoi l’actuelle assemblée se focalise sur la réalisation d’un Epic alors que la ville de Béjaïa croule sous les immondices, le P/APC met en avant les avantages que cela peut rapporter à la municipalité, tels que le recrutement des jeunes, mais aussi la possibilité de se doter de moyens matériels nécessaires et surtout renouveler la flotte de l'Epic. “Avec l’Epic, nous pouvons avoir un matériel roulant et recruter, sachant qu’aujourd’hui il y a un gel des recrutements à l’échelle nationale”, a-t-il soutenu. Au sujet de ce projet qui tarde à se concrétiser, M. Merzougui a rappelé qu’une promesse lui a été faite par le ministre des Finances. “Je n’ai ménagé aucun effort, je me suis rendu deux fois à Alger, le ministre des Finances m’a promis de régler le problème, mais, jusqu’à aujourd’hui, rien n’a été fait”, a-t-il déploré. Et de poursuivre en accusant l’administration de blocage. “La délibération existe, le visa aussi mais aucun virement. Je n’accuse ni X ni Y, mais une chose est sûre, c’est que l’administration ne nous a pas aidés”, a-t-il asséné.
En effet, lors d’une rencontre tenue au début du mois avec Abderrahmane Raouya, ce dernier a promis de régler le problème du financement de l’Epic dénommé Bougie-Net, mais le projet est toujours bloqué à la trésorerie communale qui a justifié sa position par le fait qu’“un projet de wilaya ne peut être financé par une collectivité locale”.
M. Merzougui a évoqué dans le même sillage la fermeture “sans arguments” du CET de Sidi Boudrahem et la non-prise en charge de la décharge de Boulimat. “Lors de la visite à Béjaïa de la ministre de l’Environnement, nous lui avons rappelé que l’APC a déboursé beaucoup d’argent pour le CET lequel nécessite une réparation, mais contre toute attente et dans une décision hâtive, elle a décidé de sa fermeture.” Ce qui, selon l’édile communal, va étouffer davantage la commune.  Le P/APC, qui appelle la population à être “patiente”, a promis que des changements vont intervenir incessamment. Selon lui, si un retard est accusé dans la réalisation des projets, cela ne sera pas dû à “l’incompétence” mais aux “blocages et aux obstacles” auxquels l’assemblée fait face. Il a conclu en appelant à l’implication de tous pour le développement de la commune.


H. KABIR


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER