Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Projection de documentaires sur la structure dirigée par Boussouf

Le Malg raconté par ses membres

 Deux journées, mercredi et jeudi, ont été consacrées à la projection d’une série de documentaires retraçant l’histoire et le rôle du Malg (ministère de l’Armement et des Liaisons générales), durant la colonisation, avec des focus sur certains grands noms de la lutte armée ayant activé au sein de cette structure. Cet évènement s’est tenu à Oran, à l’initiative de l’Association nationale des anciens membres du Malg, sous la présidence de l’ex-ministre Daho Ould Kablia. Les documentaires ont été consacrés notamment à Abdelhafid Boussouf, peu connu des jeunes générations. Cette structure, considérée comme l’ancêtre de la Sécurité militaire et du Département du renseignement et de la sécurité (DRS), a assuré et accompli des missions multiples, mises en évidence dans les documentaires, notamment dans les Transmissions et l’Armement. Daho Ould Kablia, intervenant lors de la première journée de projection,  dira : “Je crois et j’espère que ce travail documentaire sur le Malg constituera un message d’espoir pour notre jeunesse”, tandis qu’un autre acteur du Malg s’est félicité, quant à lui, de voir que, grâce à l’association, des éléments peu connus apparaissent et sont retracés, ajoutant que beaucoup reste à faire. Sur la question des archives du Malg, qui ont été transférées au ministère de la Défense nationale et qui suscitent l’intérêt des historiens, notre interlocuteur avoue : “Nous-mêmes, qui avons fait ces archives, n’y avons pas accès, je ne suis pas en train d’attaquer là le ministère de la Défense.” Évoquant la lutte armée durant la colonisation, il estime que les troupes de l’ALN stationnées alors aux frontières ont “permis d’atténuer la pression à l’intérieur du pays en mobilisant des forces armées françaises”.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER