Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

59e session de formation du club de presse d’Ooredoo

Le management opérationnel expliqué à la presse

C’est à une formation sur le management opérationnel qu’ont été conviés les différents professionnels des médias, jeudi, à l’initiative de l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo, qui organisait la 59e session de formation de son club de presse, au siège de son institut sis à Tixeraïne, Alger.
Cette thématique développée par Yacine Ould Moussa, journaliste, économiste et enseignant à l’école supérieure de banque, a été l’occasion aux présents de s’imprégner des différents types de management, notamment le situationnel, le stratégique et l’opérationnel, et leurs applications dans le monde de l’entreprise en général, les médias en particulier.
Après un bref préambule de l’économie de marché, l’intervenant s’est fendu dans des définitions du concept management en s’attardant particulièrement sur celle du management situationnel. Peter Drucker, qui fait référence en la matière, le présentera comme “une activité
visant à obtenir des hommes et des femmes un résultat collectif en leur donnant un but commun, une organisation convenable et la formation nécessaire pour qu’ils soient performants et puissent s’adapter au changement”.
L’intervenant, qui abordera ensuite les différents types de management (situationnel, stratégique et opérationnel), a détaillé les quatre lois qui régissaient le premier type. Primo : l’efficacité d’un manager passe par le développement des personnes dont il a la responsabilité afin d’assurer à terme la réussite. Secundo : aucun style ou tempérament n’est, a priori, recommandable, mais l’efficacité consiste à adopter, à un instant donné, le ou les styles que commande la situation. Tertio : l’efficacité consiste à évaluer en permanence l’autonomie des personnes et des groupes. Quatro : le rôle du manager est de créer les conditions propices au développement de cette autonomie dans le cadre des projets et activités individuelles et collectives. Le conférencier abordera, par la suite, les styles. Il citera en guise d’exemples : le style directif qui est marqué par des comportements très organisationnels ; le style persuasif qui est marqué par des comportements peu et/ou très organisationnels ; le style associatif qui est marqué par des comportements peu organisationnels et très relationnels ; le style délégatif qui est marqué par des comportements peu organisationnels et peu relationnels.


Amar R.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER