A LA UNE / Actualité

Journée d’information sur les exportations

Le marché américain à l’honneur

Les opportunités qu’offre le marché américain aux produits algériens à l’export ont été au cœur du débat organisé hier au siège de l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex). En effet, en collaboration avec le Conseil d’affaires algéro-américain (US Algeria Business Council), l’ambassade d’Algérie à Washington et la participation de l’ambassade des États-Unis d’Amérique à Alger, Algex a tenu une journée d’information pour évoquer “la Semaine économique et culturelle de l’Algérie aux États-Unis d’Amérique”, prévue à Washington DC au mois de septembre prochain. Cette journée algéro-américaine, qui s’est ouverte en présence de l’ambassadeur des États-Unis, John Desrocher, a porté sur la préparation de cet événement qui prendra, selon Smaïl Chikhoune, président de l’USABC, la forme d’une exposition spécifique ayant pour objectif de faire connaître aux professionnels et au grand public américain la diversité de l’offre algérienne à l’exportation de divers secteurs d’activités, notamment les produits agricoles, agroalimentaires et du terroir, pharmaceutiques, électroniques et électroménagers, culturels et artisanaux. Outre la préparation de l’événement de septembre, prévu à Washington DC, les opérateurs présents au siège de l’Algex ont eu l’occasion de prendre connaissance des conditions et avantages d’accès à ce marché à travers les réponses du directeur national de la Chambre agricole américaine et du représentant du service économique de l’État du Maryland présents à l’occasion. Par ailleurs, le directeur général de l’Algex, Chiti Chafik, a décortiqué dans une communication l’état des échanges commerciaux entre les deux pays et les opportunités qu’offre ce marché à certains produits algériens. Selon le communicant, l’Algérie occupe la 57e place mondiale des fournisseurs US et se place à la 3e place en Afrique avec 3,5 milliards USD. Ce qui a été relevé, ce sont les exportations algériennes vers les États-Unis qui ont connu une régression importante entre le pic de 2012 et l’année 2015. Sur les six dernières années, les exportations moyennes de l’Algérie ont atteint 5,1 milliards USD avec un pic de 11 milliards USD en 2012. Reste que les hydrocarbures enregistrent la plus grosse part de nos exportations, soit 98,9%. Le reste se résume à 1% pour le secteur industriel et 0,1% pour l’agroalimentaire. Le DG de l’Algex a, par ailleurs, mis en relief les produits qui, en parallèle, sont fabriqués en Algérie et demandé aux USA. Il a ainsi évoqué le sucre blanc, le verre plat et trempé, l’ammoniac et l’hélium… Des niches qui, selon lui, se doivent d’être explorées. Pour Smaïl Chikhoune, le produit algérien a sa place sur le marché américain, à condition que l’opérateur algérien satisfasse certaines conditions, notamment les volumes. À l’heure où les pouvoirs publics encouragent le développement et la promotion des exportations, la rencontre d’hier aurait permis aux exportateurs algériens de connaître les opportunités qu’offre le marché américain et les avantages qu’il présente. Ce qui pourrait les motiver davantage pour aller sur ce marché.

Saïd Smati