Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Alors que la polémique autour de la coupure d’Internet enfle

Le MDN a révélé un dispositif de sécurisation du baccalauréat

En dépit des mesures prises pour y faire face, des cas avérés de fraude ont été enregistrés. ©D. R.

Le ministère de la Défense a mis en place un dispositif logistique et technico-organisationnel pour réunir les conditions favorables au déroulement du baccalauréat sur l’ensemble du territoire national.  


La distribution du sujet d’anglais de secours avec une demi-heure de retard, au deuxième jour de l’examen du baccalauréat, sans aucune explication officielle, a jeté le doute auprès des élèves et de leurs parents qui appréhendaient une fuite à grande échelle des sujets, surtout que cela intervient au lendemain de la publication sur Facebook du sujet de langue arabe une heure après le début de l’épreuve, comme annoncé de source officielle.
La question a été largement commentée sur les forums des réseaux sociaux.
L’enseignant, qui a partagé son expérience personnelle d’une journée mouvementée, ne croyait pas si bien faire, puisque des réponses publiées sur le même support, il s’est avéré que l’incident n’était pas si isolé qu’il en avait l’air, mais avait une envergure nationale.
Ainsi, d’autres enseignants ont expliqué que le sujet d’anglais, toutes filières confondues, avait été d’abord distribué pour être retiré 20 minutes plus tard par un sujet de secours. Ce qui a eu pour résultat de retarder les candidats, les enseignants et les chefs de centre jusqu’à 19h. Mais ce qui est grave, c’est que personne n’a eu droit à une explication de quelque autorité qu’elle soit. Tout le monde était au même niveau d’information face à un incident de nature à alimenter la polémique sur la gestion d’un examen, déjà entaché de fraude et marqué par la décision décriée par le secteur économique de coupure d’internet durant la première heure des épreuves.
C’est dans ces moments flous qu’intervient un communiqué du ministère de la Défense (MDN)  rappelant la mise en place d’un dispositif logistique et technico-organisationnel pour réunir les conditions favorables à la préparation, au déroulement et au suivi des épreuves du baccalauréat 2018 sur l’ensemble du territoire national.  
“Dans le cadre de sa contribution à la sécurisation et au bon déroulement du baccalauréat ‘session 2018’, le MDN a mis en place un dispositif logistique et technico-organisationnel pour réunir les conditions favorables à la préparation, au déroulement et au suivi des épreuves du baccalauréat sur l’ensemble du territoire national”, a indiqué jeudi un communiqué du MDN.  
À ce titre, une série d’actions en coordination avec les différentes institutions nationales “ont permis d’arrêter un plan d’action regroupant les aspects inhérents à l’acheminement, par les moyens aériens militaires, des sujets des examens vers les centres concernés et des réponses des candidats vers les centres de correction, assuré par des escortes organisées par les services spécialisés du MDN”, souligne la même source.
En outre, la mise en place des moyens techniques appropriés “a permis d’assurer la surveillance et la neutralisation électronique de tous les moyens de communication, soutenus par une ressource humaine qualifiée en vue de faire face aux éventuelles tentatives de diffusion des sujets via les réseaux téléphoniques et internet, renforcés par une veille permanente au sein de l’Organe national de prévention et de lutte contre les infractions liées aux TIC”, ajoute le MDN.
Les mesures draconiennes prises par le MDN, ainsi que les potentiels importants mobilisés “seront maintenus pour garantir la sécurisation  durant toute la période de déroulement et de la correction des examens de cette session”, conclut le communiqué.

A. R.
amar.rafa@liberte-algerie.com
 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER