Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Ouverture d’enquêtes sur les candidats à la présidentielle

Le ministère de la Justice dément

© D. R.

Le ministère de la Justice a démenti hier, dans un communiqué rendu public, avoir ouvert des enquêtes sur des personnalités ayant retiré les formulaires de candidature à l’élection présidentielle du 12 décembre prochain.  “Le ministère de la Justice dément l’information publiée, aujourd’hui, par un quotidien selon laquelle le ministère de la Justice prépare une liste de personnalités ayant retiré les formulaires de candidature à l’élection présidentielle, afin de mener des enquêtes sur elles”, affirmant que “cette information est sans fondement”.

Par ailleurs, le même jour, la cour de Tipasa démentait que le juge d’instruction qui a ordonné de libérer Karim Tabbou et de le mettre sous contrôle judiciaire, avait été interrogée par les services de la direction de la sécurité intérieure. Le président et le procureur général près la cour de Tipasa ont catégoriquement démenti l’information selon laquelle le juge ayant remis en liberté Karim Tabbou ait été interrogé par les services de la direction de la sécurité intérieure, a indiqué hier dimanche un communiqué de cette cour. 

“Dans son édition du 4 octobre 2019, un site électronique d’information a publié sous le titre : ‘Le juge qui a remis en liberté Karim Tabbou interrogé par les services secrets’, un article dans lequel il est fait état d’un supposé interrogatoire par les services de la direction de la sécurité intérieure de la présidente de la chambre d’accusation de la cour de Tipasa suite à sa décision de remise en liberté du prévenu Tabbou Karim”, précise la même source. 

Le président et le procureur général près la cour de Tipasa “tiennent à apporter un démenti catégorique quant au contenu de l’article en question et confirment détenir un écrit de la main de la magistrate concernée attestant que rien de ce qui a été rapporté par son auteur n’a eu lieu”, souligne le communiqué.
 

APS/R. N.

 

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER