Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Après la décision des syndicats de déposer un préavis de grève

Le ministère de l’éducation entame le dialogue pour contenir la crise

Nouria Benghabrit appelle les syndicats au dialogue pour aplanir les différends. © D. R.

En dépit de la grève qu’ils envisagent d’observer le 21 janvier prochain, les syndicats membres de la Coordination des syndicats de l’éducation demeurent convaincus que seul le dialogue avec la tutelle est à même de prendre en charge leurs revendications.

La ministre de l’éducation nationale, Nouria Benghabrit, a, en réaction à l’annonce des six syndicats, exprimé que “les portes du dialogue restent ouvertes pour parvenir à une solution”, et estimé que la déclaration des syndicats pour une grève d'un jour était un “droit constitutionnel” et qu’elle entamera des concertations et le dialogue avec les syndicats, afin de discuter de leurs revendications socioprofessionnelles. Au lendemain de cette annonce, la ministre s’est empressée, en effet, de recevoir l’Union nationale des professeurs de l’enseignement et de la formation (Unpef) à la suite du dépôt du préavis de grève pour le  21 janvier décidée dans le cadre de la Coordination des syndicats de l’éducation. Le président du syndicat, Sadek Dziri, a rappelé, dans un entretien téléphonique à Liberté, qu’il avait déjà reçu une invitation pour le 3 janvier, mais a dû la décliner faute de pouvoir réunir son bureau, et demandé son report d’une semaine, soit pour le 9 ou le 10 janvier. Mais bien qu’invité en tant président de l’Unpef, Sadek Dziri s’est engagé auprès de ses pairs pour que les discussions portent sur les revendications communes à la coordination,  après les reproches qui lui ont été faits de vouloir faire cavalier seul, après avoir transmis à la tutelle le communiqué de son conseil national. Face à ce qui s’apparente à une manœuvre pour déstabiliser l’intersyndicale de l’éducation, il a affirmé que “nous sommes engagés au sein de la coordination, donc, nous n’allons pas décider tout seuls. La décision finale sera prise dans le cadre du groupe”. Mais le doute est permis pour les 5 autres syndicats, à savoir le Satef, le Cnapeste, le Snte et le CLA, ainsi que le Snapest, qui ont soutenu, hier, n’avoir pas été conviés à ces joutes oratoires. Le porte-parole du Cnapeste, Messaoud Boudiba, qui avait été joint par nos soins, a indiqué, que “jusqu’à présent (hier, ndlr), nous n’avons pas reçu d’invitation”, et précisé que “nous n’avons jamais été contre le dialogue”. Selon lui, au vu de la conjoncture, “il est du devoir du ministère d’adopter la politique du dialogue et de la concertation, et surtout de tenir un dialogue sérieux qui permet de solutionner les problèmes”. Aussi, la meilleure solution est de “prendre des décisions claires et fermes”, a-t-il affirmé, ajoutant qu’“il ne s’agit plus, comme à chaque fois, de mettre en place un calendrier ou un engagement qu’on ne respectera pas”. Notons que chaque syndicat déposera son propre préavis de grève, mais les négociations doivent se dérouler autour de la plateforme commune de la coordination, nous ont assurés les concernés. Et c’est ce moment qu’ont choisi d’autres syndicats pour se démarquer de la grève. La Fnte (Ugta), le Snapap et le Snpep, ainsi que le Snccopen ont rendu public un communiqué appelant le ministère de l’éducation à urger la satisfaction de leur plateforme qui, curieusement, porte les mêmes revendications socioprofessionnelles que celles soulevées par la Coordination des syndicats autonomes.


AMAR R.
amar.rafa@liberte-algerie.com

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER