Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Investissements touristiques dans la wilaya de Béjaïa

Le ministre du Tourisme appelle à la levée des blocages

Le ministre du Tourisme hier à Béjaïa inaugurant des hôtels privés.© D.R.

Sur les lieux, le premier responsable du secteur a donné une instruction pour faciliter les procédures administratives aux investisseurs dans le secteur du tourisme.

En visite de travail et d’inspection, hier, dans la wilaya de Béjaïa, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a appelé les autorités locales “à lever tous les obstacles et les blocages” qui freinent le lancement de pas moins de 56 projets prévus dans le secteur du tourisme à travers le territoire de la wilaya.
Selon M. Benmessaoud, Béjaïa dispose de ressources humaines, d’un savoir-faire et d’un riche passé historique.
Des atouts qu’il faut conjuguer pour faire du tourisme la locomotive du développement dans la wilaya. Et c’est dans ce sens qu’il a plaidé pour l’investissement dans les stations thermales, sources de revenus non négligeables pour les communes, tout en rappelant, au passage, que le pays compte quelque 282 stations thermales fonctionnelles. À Amizour, où il a effectué sa première halte, le ministre du Tourisme a inspecté le projet de réalisation d’un hôtel privé initié par Moussa Garet dont le taux d’avancement est de 55%.  Lancé en 2015 après la levée de quelques contraintes bancaires, ce projet prévoit la réalisation d’un établissement hôtelier de 578 lits et 63 chambres. D’un coût de quelque 1,3 milliard de dinars, sa réception est prévue pour l’année prochaine. Sur les lieux, le ministre Benmessaoud a donné une instruction pour faciliter les procédures administratives aux investisseurs dans le secteur du tourisme. La tournée du ministre s’est poursuivie à Melbou où il a inspecté les travaux de réalisation de la résidence touristique le Remora appartenant à Mouloud Ouazene. D’une capacité d’accueil de 374 lits, la structure hôtelière, dont l’ouverture est prévue pour l’année prochaine, a coûté 850 millions de dinars et générera quelque 250 postes d’emploi, indique-t-on. Après l’inauguration de l’hôtel Tababort d’une capacité d’accueil de 90 lits à Souk El-Tenine, le ministre du Tourisme s’est rendu à Aokas où il a visité la nouvelle plage autorisée à la baignade, Achrit.
Lors de sa virée dans cette station balnéaire, le ministre a été accueilli par des citoyens qui l’ont interpellé sur la menace qui pèse sur la bande boisée d’Aokas, où sont prévues plusieurs structures hôtelières dans le cadre du Calpiref. Ces derniers ont saisi l’occasion de cette visite pour réclamer l’annulation pure et simple des projets initiés par le très controversé ex-wali Ahmed Hamou Touhami, dans le cadre du Calpiref. Ensuite, la délégation officielle s’est dirigée vers la commune limitrophe de Tichy, où elle a inauguré la résidence touristique Mersel-Hocine de 104 lits et effectué une visite du projet en cours de réalisation de l’hôtel El-Moudayna de Mourad Djermani, d’une capacité d’accueil de 154 lits.  Dans la même ville, M. Benmessaoud a eu droit à la présentation du projet de modernisation de l’hôtel Les Hammadites appartenant à l’Entreprise de gestion touristique de l’Est (EGTE). La visite du ministre s’est clôturée dans la ville de Béjaïa par la visite d’une exposition et une inspection des projets de réalisation de trois structures hôtelières. Il s’agit de l’hôtel Le Belvédère de 125 lits, de l’hôtel Azemour, au lieudit Les Oliviers, d’une capacité d’accueil de 200 lits et enfin celui de Yougarithene Palace, sis à la Brise de mer, d’une capacité de 252 lits.


H. KABIR
 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER