Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Le nombre de victimes palestiniennes a choqué la communauté internationale

Le monde occidental indigné par la violence israélienne

Le massacre des Palestiniens par l’armée israélienne a provoqué un choc et une vague d’indignation à travers le monde, notamment en Occident, qui s’est manifesté par des dénonciations, des “appels à la retenue” et des actions diplomatiques. C’est le cas de la Belgique qui a convoqué l’ambassadeur israélien pour avoir qualifié de “terroristes” les victimes de Gaza. L’Afrique du Sud a rappelé, pour sa part, son ambassadeur en Israël “en raison du caractère grave et aveugle de la dernière attaque israélienne”, selon son ministre des Affaires étrangères.
Par ailleurs, estimant les violences commises contre des manifestants à Gaza “inacceptables”, le Premier ministre, Charles Michel, a appelé à une enquête internationale menée par l’ONU. Idée à laquelle se joint l’Allemagne, favorable à l'ouverture d'une enquête indépendante sur les agressions israéliennes meurtrières. “Je peux dire au nom du gouvernement allemand que nous sommes aussi d'avis qu'une commission indépendante pourrait faire la lumière sur les violences et les affrontements sanglants dans la zone frontalière”, a indiqué le porte-parole de la chancelière Angela Merkel et du gouvernement allemand, Steffen Seibert, selon les agences de presse. La Suisse a aussi appelé “une fois de plus à une enquête indépendante et transparente” sur cette énième agression israélienne contre les Palestiniens. Allié naturel des États-Unis et d’Israël qu’il ménage habituellement, le Royaume-Uni a exprimé lundi son
“extrême inquiétude” quant à l’usage de balles réelles par l’armée israélienne contre les manifestants palestiniens. “La violence à Gaza et en Cisjordanie a été choquante. Les pertes en vies humaines et le grand nombre de Palestiniens morts sont tragiques, et il est extrêmement inquiétant que le nombre de Palestiniens tués continue d'augmenter”, a déclaré dans un communiqué le ministre d’État britannique chargé du Moyen-Orient, Alistair Burt. Le ministre espagnol des Affaires étrangères, Alfonso Dastis, a appelé, pour sa part, hier, les autorités israéliennes à mettre “fin à l’utilisation absolument inacceptable et disproportionnée de la force” contre les Palestiniens dans la bande de Gaza. Il s’est dit également consterné par le nombre élevé de morts.
Le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, a exprimé son inquiétude concernant la situation qui prévaut en Palestine et appelé au respect des résolutions de l’ONU. Réaffirmant son “attachement à un État palestinien et à la sécurité d’Israël”, le président français, Emmanuel Macron a  condamné les violences des forces armées israéliennes contre les manifestants palestiniens à Gaza, selon un communiqué de l'Élysée. La ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a déclaré sur son compte Twitter être très préoccupée par la violence dans la bande de Gaza.
“C'est inexcusable que des civils, des journalistes et des enfants aient été des victimes”, a-t-elle déploré. “Nous appelons les parties palestinienne et israélienne, surtout Israël, à faire preuve de retenue, afin d'éviter une escalade des tensions”, a déclaré, pour sa part, Lu Kang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères en appelant les Israéliens à cesser les tirs à balles réelles. La Suisse a aussi réagi hier en condamnant “l'usage de la force” par l'occupant israélien.

Djilali B./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER