Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Changement de ton chez le SG du RND

Le nouvel appel du pied d’Ouyahia à l’opposition

Le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia. © APS

Le patron du RND semble avoir changé de fusil d’épaule, n’hésite désormais pas à se montrer conciliant et se dit prêt à des discussions avec l’opposition.

Le Rassemblement national démocratique d’Ahmed Ouyahia, jusqu’à un passé récent plutôt habitué à des diatribes contre l’opposition, s’est dit, hier, disposé à un dialogue sans exclusive avec les autres formations politiques, y compris celles issues, précisément, de l’opposition politique. Le conseil national du RND qui s’est réuni ce week-end à Zéralda, a, en effet réitéré, dans ses résolutions, la disponibilité du parti au dialogue avec tous les partis politiques, y compris l’opposition, “autour de projets ou de démarches respectueuses de la Constitution et des institutions de la République”.
C’est la seconde fois en l’espace de moins d’un mois que le RND fait une telle proposition après celle formulée par le secrétaire général du parti, Ahmed Ouyahia, à l’ouverture des travaux du congrès extraordinaire début mai. Le changement de ton est donc saisissant dans les positions du RND dont le patron s’était, à plusieurs reprises, fait remarquer par ses sorties dithyrambiques contre tout ce qui provient de l’opposition. M. Ouyahia, qui était, à un moment, allé jusqu’à accuser cette dernière d’agir “en relais de l'adversité extérieure revancharde”, semble avoir changé de fusil d’épaule et n’hésite désormais pas à se montrer conciliant et se dit donc prêt à des discussions avec elle. Autre résolution politique du conseil national du RND à retenir, celle invitant les militants du parti “à concourir à la sensibilisation de la population face aux actions subversives de mercenaires politiques, soutenus par des puissances étrangères, pour semer les germes de la sédition dans certaines régions du pays”, dans une allusion claire au Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie. Le conseil national du RND relève, d’ailleurs à ce propos, que ces actions s’inscrivent dans la “la poursuite et même l’intensification de tentatives de déstabilisation du pays et notamment de ses institutions”. À noter que la résolution politique du RND, qui n’aborde à aucun moment les sujets brûlants de l’actualité, à savoir l’affaire El Khabar et les fuites du bac, est surtout concentrée sur le volet économique qui s’adjuge 7 des 18 points du document.
À ce titre, le conseil national du RND appelle à la mobilisation des capacités du secteur productif national dans tous les domaines, “dans un cadre transparent et régulé, de sorte à libérer les ressources de l’État et les orienter vers ses missions régaliennes et sociales”. Faisant écho à la position exprimée par le secrétaire général du parti vendredi à l’ouverture de la session, le conseil national du RND, qui a émis des réserves quant au recours aux emprunts extérieurs, a invité les autorités à la prudence dans ce dossier, estimant que “de telles solutions de facilité risquent d’hypothéquer demain, la souveraineté économique du pays et d’entraîner des conséquences sociales dramatiques pour la population”. Le conseil national du RND appelle, dans le même temps, à la mise en route, dès à présent, d’une rationalisation des subventions publiques de sorte à les concentrer graduellement sur les citoyens aux faibles revenus ou démunis et garantir ainsi la pérennité de la politique de justice sociale et de solidarité nationale. Manifestant son optimisme quant aux capacités du pays à dépasser la crise qui se profile, le RND estime, malgré tout, que “l’Algérie conserve encore quelques marges de manœuvre, grâce aux sages décisions financières prises durant la décennie précédente”. Tout en exprimant son soutien au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et à l’Armée nationale populaire, le RND a appelé la population en général et ses militants en particulier, résidant dans les wilayas frontalières, “à redoubler de vigilance pour contribuer à la sécurité de notre patrie et à la préservation des personnes et des biens”. À noter l’appel lancé hier à la clôture des travaux du conseil par le secrétaire général du parti, Ahmed Ouyahia, en direction des militants de son parti leur demandant de se préparer “activement” pour les prochaines échéances électorales, législatives et locales, notamment. M. Ouyahia animera ce matin une conférence de presse au siège de son parti.


Hamid Saïdani

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER