Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Bir el-Djir (Oran)

Le P/APC et un entrepreneur écopent de 7 ans de prison ferme

© D.R.

Le tribunal correctionnel d’Arzew a condamné, hier, le P/APC de Bir El-Djir (est d'Oran), G. Mohamed-Amine, à 7 ans de prison ferme dans le cadre d'une affaire de corruption et de passation de marchés contraire à la réglementation. Un entrepreneur a également écopé de 7 ans alors que la responsable d'un bureau d'études, qui se trouvait sous contrôle judiciaire, a été condamnée à 10 ans de prison ferme par défaut. Un mandat d'arrêt a, par ailleurs, été délivré contre elle. Selon une source proche du dossier, les autres accusés, dont le secrétaire général de l'APC de Bir El-Djir, ont été relaxés. Les accusés étaient poursuivis pour de nombreux chefs d’inculpation, dont abus de fonction, association de malfaiteurs, faux et usage de faux et passation de marchés contraire  à la réglementation dans le cadre de la gestion de projets de développement local qui ont finalement valu au Trésor public un préjudice estimé à 35 milliards de centimes. 

Il s’agit, notamment, de la réalisation d’une cité de 154 logements, d’un marché couvert de fruits et légumes à Sidi El-Bachir et des travaux d’achèvement d’un stade de proximité à haï Bendaoud. Le désormais ancien P/APC d’obédience FLN de Bir El-Djir et le reste des suspects avaient été interpellés le 2 mai 2019 à l’issue d’une enquête conduite par la section financière et économique dépendant de la Brigade de recherche et d’investigation (BRI) d’Oran. 
Le 9 mai, le P/APC, le SG et les vice-présidents ont été placés sous mandat de dépôt alors que les autres suspects ont été mis sous contrôle judiciaire. 
Lors du procès qui s'est tenu le 18 novembre dernier, le procureur de la République avait requis 15 ans de réclusion criminelle contre les détenus et 10 ans contre le reste des accusés.
 

S. Ould Ali



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER