Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Détérioration des relations sino-américaines

Le pétrole reprend la descente


Les prix du pétrole baissaient, hier, au lendemain d'une nette hausse, et tandis que les relations sino-américaines continuent de se détériorer. Vers 18h25 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 35,14 dollars à Londres, en baisse de 2,85% par rapport à la clôture de mardi. 

À New York, le baril américain de WTI pour juillet perdait de son côté 3,11%, à 33,28 dollars. La veille les prix avaient respectivement gagné 1,8% et 3,3%. “La dégradation des relations entre les États-Unis et la Chine a apporté un élément négatif” pour les prix du pétrole, a expliqué Fiona Cincotta, analyste pour City Index, qui cite également une demande pour 2020 attendue en baisse de 30% du fait des mesures de confinement comme facteur de pression. Donald Trump a promis mardi d'annoncer d'ici à la fin de la semaine sa riposte au projet de loi controversé que la Chine veut imposer à Hong Kong, prévenant qu'il risquait de faire perdre au territoire son statut de place financière internationale. 

Ce dossier est venu détériorer encore un peu plus les relations entre les deux premières puissances mondiales, déjà tendues à l'extrême au sujet de la gestion du coronavirus. À l'inverse, comme facteur pouvant limiter la baisse des prix, “le premier mois complet de l'actuel accord de réduction de la production de l'OPEP+ touche à sa fin et le respect de ses dispositions a jusqu'à présent impressionné”, souligne Stephen Brennock, pour PVM.

Mais selon Bjornar Tonhaugen, analyste pour Rystad Energy, il faut voir “l'image dans son ensemble” avec la stabilisation des prix autour de 35 dollars le baril. “Les variations dans les deux sens sont normales dans les échanges quotidiens et ne sont pas nécessairement liées à une raison fondamentale majeure ou à un événement de marché”, a-t-il expliqué.

 

 


R. E.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER