Scroll To Top
FLASH
  • Le procès de Kamel Chikhi, dit "El Boucher", est reporté au 19 juin sur demande ses avocats.

A la une / Actualité

Boumerdès

Le peuple tient au changement

Pour le neuvième vendredi consécutif, la population de Boumerdès est sortie pour réclamer du changement. Hier, en effet, plusieurs villes de la wilaya de Boumerdès ont vibré au rythme des slogans scandés par des citoyens assoiffés de liberté, de démocratie et de justice.Sur une pancarte brandie par un manifestant lors de la marche à Bordj Ménaïel, on pouvait lire : “Le peuple veut du changement et non du bricolage, non à l’élection du 4 juillet, vive l’Algérie libre et démocratique.” Un message qui traduit le degré de maturité chez ces manifestants qui ne sont pas tombés dans les pièges tendus par le régime.

Ce mouvement, qui ébranle le pays depuis presque deux mois, a su garder son caractère pacifique, malgré les provocations. Des barrages de la gendarmerie à Boumerdès ont ralenti la circulation des véhicules allant vers Alger sur la RN5 au niveau de Boudouaou et sur l’autoroute Est-Ouest au niveau de Keddara, et ce, dans le but de décourager les manifestants désireux de rejoindre la capitale, créant de longues files de voitures. Les usagers des transports publics ont été soumis à des fouilles systématiques, ont témoigné de nombreux citoyens. Les gendarmes ont confisqué les drapeaux amazighs, comme si ordre leur avait été donné d’agir ainsi.
 

NASSIM OUHIB


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER