Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Explosion au complexe gazier GL1Z de Bethioua

Le pire évité de justesse


Le gigantesque incendie, précédé d’une explosion, qui s’est produit au complexe GL1Z de Bethioua (wilaya d’Oran), dans la nuit de lundi à mardi, aurait fait jusqu’ici deux blessés parmi les employés de Sonatrach. Cet incendie s’est produit vers 22h, au moment où un compresseur de gaz liquéfié a été mis en marche, et qui a aussitôt explosé pour des raisons jusqu’ici inexpliquées. C’est le scénario catastrophe tant redouté par les habitants résidant dans la périphérie de la zone industrielle d’Arzew et de Bethioua.

Les flammes impressionnantes montant du site ont été observées à plusieurs kilomètres à la ronde, alors que le bruit de l’explosion a fait trembler le sol, témoignent les riverains. Certains d’entre eux, visiblement très inquiets, étaient même prêts à abandonner leurs domiciles, tentant de s’éloigner de la zone. Aussitôt après l’explosion, le plan d’urgence de protocole assistance mutuelle (PAM), mis en place au niveau de la zone industrielle, a été enclenché pour circonscrire l’incendie et éviter la propagation des flammes aux autres installations du complexe GL1Z. 

Malgré les moyens déployés, il a fallu des renforts humains et matériels considérables, dépêchés de plusieurs communes, dont Oran, Arzew, Bethioua, Mers El-Hadjadj, pour que les flammes soient enfin étouffées. Les équipes de pompiers ont lutté durant deux heures pour venir à bout du principal foyer de l’incendie. Hier matin, nous apprenions que les opérations de sécurisation et de refroidissement des installations autour du point de l’explosion et de l’incendie étaient toujours en cours.

Dans un communiqué, dont nous détenons une copie, la direction de Sonatrach a expliqué que l’incendie s’est produit au niveau du complexe GL1Z, assurant que le feu a été maîtrisé, faisant deux blessés évacués immédiatement à l’hôpital. L’incendie “n’a aucune incidence sur les capacités de production du complexe GL1Z”, souligne Sonatrach dans son communiqué. Pour l’heure, aucune information n’a été fournie sur les causes du sinistre. Une enquête devrait être menée pour déterminer l’origine de l’incendie et vérifier si les procédures automatiques des systèmes de sécurité des installations ont bien fonctionné.
 

D. LOUKIL

 a

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER