Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A LA UNE / Actualité

Il a été inhumé vendredi en présence de nombreuses personnalités

Le premier gouverneur de la Banque d’Algérie tire sa révérence

©M.C.L/Liberte-algerie.com

C’est en présence d’un grand nombre de personnalités que le défunt Mohamed-Seghir Mostefaï a été inhumé ce vendredi au cimetière de Ben Aknoun à Alger. On a pu reconnaître parmi la foule venue accompagner à sa dernière demeure le premier gouverneur de la Banque centrale de l’Algérie indépendante (de 1962 à 1981), plusieurs anciens chefs de gouvernements à l’image de Réda Malek, Belaïd Abdesslem ou encore Sid-Ahmed-Ghozali. Plusieurs anciens ministres comme Abdelkrim Harchaoui, Sid-Ali Boukrami ou encore Rachid Benaïssa étaient également présents aux côtés de l’actuel gouverneur de la Banque d’Algérie Mohamed Laksaci. Né à Bordj Bou-Arreridj, Mohamed-Seghir Mostefaï qui s’est éteint jeudi à l’âge de 90 ans, était un militant du mouvement national et membre de la délégation des négociateurs des Accords d'Evian. Lors de la crise entre les Etats-Unis et l'Iran, il avait œuvré sous la responsabilité de Mohamed Seddik Benyahia, alors ministre des affaires étrangères à la résolution de l’affaire des 52 otages américains de l'ambassade des États-Unis à Téhéran notamment dans la prise en charge du volet financier avec la question des avoirs iraniens gelés dans les banques américaines. 

M.-C.L (Pour Liberte-algerie.com)

@JournaLiberteDZ

Publié dans : liberte-algerie.com

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER