Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

AÏN TÉMOUCHENT

Le procès en appel de Saïd Riahi renvoyé au 22 septembre

Saïd Riahi © D. R.

Prévu pour hier à la cour d’Aïn Témouchent, le procès en appel du détenu Saïd Riahi a été finalement renvoyé au 22 septembre prochain, et ce, en raison de l’absence des parties civiles et du représentant du Trésor public.

C’est ce que nous a indiqué Me Rachid Louh qui faisait partie du collectif de défense composé de quatre avocats. Il s'agit du procès en appel dans l'affaire pour laquelle il a été condamné le 19 juillet en première instance par le tribunal d’Aïn Témouchent à un an de prison ferme avec mandat de dépôt.

Le parquet avait requis, rappelons-le, une peine de trois ans de prison ferme en comparution immédiate après avoir été présenté devant le procureur.

Selon le site du Comité national pour la libération des détenus (CNLD), Saïd Riahi est accusé d'outrage à corps constitués, menace d'agression, outrage à un fonctionnaire en plein exercice de ses fonctions, atteinte à la vie privée, et ce, à la suite de la vidéo qu'il avait postée le 17 mai pour dénoncer un fonctionnaire au service des urgences du CHU d’Aïn Témouchent qui a refusé de faire des radios à sa grand-mère.

Il y a lieu de rappeler que Saïd Riahi a fait l’objet d’un autre procès en appel qui a été programmé pour le mardi 8 septembre (affaire pour laquelle il n'est pas en détention) à la cour d’Aïn Témouchent où il a été condamné à une amende  pour  avoir  proféré  des  menaces  et  accusé  de  diffamation  sur Facebook, selon le même site.
 

M. LARADJ


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER