Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Médaille du savant algérien 2016

Le professeur Abdennebi Benaïssa lauréat

La fondation Wissam El-Alem El-Djazaïri a organisé, hier, à l’hôtel Hilton, la cérémonie de la 9e édition de “La médaille du savant algérien”, durant laquelle elle a dévoilé le nom de la personnalité lauréate de cette distinction. Il s’agit du professeur Abdennebi Benaïssa, chef du service neurochirurgie à l'hôpital Salim-Zmirli d’El-Harrach. Sous le thème : “Oui, l’Algérie a ses savants”, la cérémonie a été marquée par la présence du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, du conseiller du président de la République, Sid-Ali Boughazi, ainsi que de plusieurs personnalités scientifiques et culturelles.
La fondation a déjà honoré huit savants algériens tels que Cheikh Saïd Bouizri, le défunt Abou El-Kassem Saâd-Allah, entre autres. Outre le professeur Benaïssa Abdennebi, la fondation a tenu à rendre hommage à son équipe qui comprend cinq professeurs.
Les 21 000 opérations chirurgicales supervisées que compte le professeur Benaïssa Abdennebi ont suggéré au chercheur en nanoélectronique, Belgacem Haba, lauréat de la 8e édition, une idée de cadeau originale. Avec beaucoup d’humour, Belgacem Haba a offert au professeur lauréat une boîte d’instruments chirurgicaux, suggérant que les siens étaient usés.
Lors de la cérémonie, une vidéo, dans laquelle les intervenants, parmi lesquels des proches, amis de lycée et d'université, ont rendu hommage aux qualités humaines du professeur Abdennebi, à sa compétence, à sa sagesse, à sa générosité et à sa disponibilité, a été projetée. Né en juin 1950 à Blida, il a fait ses études secondaires à Alger, obtenant son baccalauréat en 1968, pour suivre ensuite des études en médecine jusqu'en 1975.
Il est devenu spécialiste en neurochirurgie en 1979. Dans le cadre de sa spécialité, il a passé deux  années à l'étranger, en France et en Suisse. Rentré à Alger en 1985, il est devenu professeur agrégé, puis chef de service à l'hôpital Salim-Zmirli en 1989.
Le professeur Abdennebi a occupé plusieurs postes, dont ceux de président du Comité pédagogique national de neurochirurgie au début des années 1990, président de la Société algérienne de neurochirurgie (1998-2001), et président de la Société panarabe de neurochirurgie.
Le professeur Abdennebi, “pur produit de l'université algérienne”, comme il se définit, a été élu en décembre 2010 en Indonésie, membre de l'Académie mondiale de neurochirurgie. Il est aussi l'un des précurseurs dans le traitement de la maladie de Parkinson en Algérie.


Saïd Smati


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER