Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Forces de l’alternative démocratique

Le projet de convention nationale finalisé aujourd’hui

Réunion des Forces de l’alternative démocratique le 26 juin dernier au siège du RCD. © Louiza Ammi/Liberté.

Le document sera soumis à chacun des membres de l’alternative démocratique pour validation avant d’être adressé, sous forme d’appel, aux Algériens le 31 août. 

Les deux commissions techniques des Forces de l’alternative se réuniront aujourd’hui au siège du Front des forces socialistes (FFS) à la rue  Khelifa-Boukhalfa, à Alger-Centre, pour préparer les contours de la convention nationale qui se tiendra le samedi 31 août, à la salle des conférences de l’Opla, à Kharouba, dont les gestionnaires ont donné leur accord de principe, en attendant l’autorisation de la wilaya d’Alger. 

Selon Ouamar Saoudi, député du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), contacté hier par Liberté, la première commission se réunira dans la matinée pour “arrêter la liste définitive des participants et des invités”. Quant à la deuxième commission, elle se penchera, toujours selon notre interlocuteur, dans l’après-midi, sur “la finalisation du document portant projet de convention nationale”. 

Ouamar Saoudi explique ainsi que le rôle de cette deuxième commission consiste à remettre, pour validation, un document final aux différents membres constituant les Forces de l’alternative, avant de le proposer aux Algériens sous forme d’appel, dès le samedi 31 août prochain. Le député RCD a précisé, par ailleurs, à Liberté, qu’en attendant l’autorisation de la réunion de l’opposition par la wilaya d’Alger, “seuls les gestionnaires de la salle des conférences de l’Opla (Office des parcs des sports et des loisirs, ndlr) de Kharouba ont accepté d’abriter l’événement”. 

Selon lui, “les Forces de l’alternative ont souhaité organiser l’événement au cinéma L’Afrique, mais les gestionnaires de cette salle ont évoqué des motifs de programmation d’activités”. Idem pour toutes les autres salles relevant de l’Office national de la culture et de l’information (ONCI), ou de celles du complexe de la Mutuelle des matériaux de construction de Zéralda, qui ont avancé le même motif, assure notre interlocuteur. 

Pour rappel, des membres des Forces de l’alternative, se trouvant avant-hier à Ifri-Ouzellaguen, à une quarantaine de kilomètres à  l'ouest de Béjaïa, à l'occasion de la commémoration de l'anniversaire du Congrès de la Soummam (20 Août 1956), ont annoncé que “les deux commissions, mises sur pied au courant  de cette semaine par la coalition des Forces de l'alternative démocratique, travailleront à définir les contours de sa convention nationale”.

Aussi, “leur travail consistera (les deux commissions, ndlr) à définir les objectifs à atteindre et à réfléchir sur les manières de concrétiser ce changement en dehors des modes d'alternance consacrés jusque-là, à savoir les élections organisées par ce même système”. 

Ali Laskri, membre du présidium du Front des forces socialistes (FFS), parti membre de cette coalition, a également indiqué à la même occasion que “ces commissions travailleront dans le sens de la préparation d'un processus constituant souverain”, et que “cette convention ambitionne à réconcilier l'Algérie avec son Histoire et son État et à consacrer l'État démocratique et social qui constitue le principe même de la déclaration du 1er Novembre et du Congrès de la Soummam”.
 

Mehdi Mehenni

 

 

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER