A la une / Actualité

Arrestations et intimidations des manifestants

Le PT dénonce les atteintes aux libertés démocratiques

Le secrétariat permanent du bureau politique du Parti des travailleurs (SPBP), qui s’est réuni hier, a dénoncé les arrestations de manifestants qui ont eu lieu lors des deux précédentes marches de mardi et de vendredi. Tout en saluant une mobilisation populaire qui ne montre aucun signe de faiblesse, le SBP “dénonce avec la plus grande vigueur toutes ces atteintes aux libertés démocratiques et particulièrement le droit des citoyens de manifester.

Il dénonce les arrestations opérées par les forces de police de dizaines d’étudiants mardi 21 mai et une centaine de manifestants le 24 mai à l’occasion de la 14e manifestation”. Pour le Parti des travailleurs, les atteintes aux libertés démocratiques se sont multipliées ces dernières semaines avec, comme ingrédients visibles, “les obstacles dressés par le pouvoir en place notamment les barrages filtrants de gendarmerie et de police”, “les arrestations et les intimidations…” “Le SPBP dénonce avec la plus grande vigueur toutes ces atteintes aux libertés démocratiques et particulièrement le droit des citoyens de manifester”, lit-on dans un communiqué diffusé, hier, par le PT.

Loin d’être démotivé par l’arrestation de sa secrétaire générale, Louisa Hanoune, le PT s’est remis en selle pour défendre les revendications scandées tous les vendredis par le peuple. “La large mobilisation qui ne faiblit pas tout comme les mots d’ordre scandés par des centaines de milliers de manifestants dans tout le pays montrent que l’immense majorité du peuple rejette tous les plans du régime qui visent à faire avorter et/ou à dévier le cours de la révolution et reste attaché aux objectifs clairement définis dès le début de la révolution il y a trois mois, à savoir ‘Yetnehaw ga3’, le départ du système et de tous ses symboles”, souligne le parti de Louisa Hanoune. Son arrestation depuis le 9 mai dernier a été débattue également par le SPBP du PT.

L’arrestation “arbitraire” de sa patronne est annonciatrice de “l’ouverture d’une nouvelle ère d’autoritarisme”, estime le Parti des travailleurs. “Tout en saluant toutes les forces politiques, syndicales et citoyennes qui se sont solidarisées activement avec le PT suite à l’arrestation de sa Secrétaire générale, le SPBP renouvelle son appel pour la libération immédiate et inconditionnelle de Louisa Hanoune”, écrit le PT dans son communiqué.

 

A. Titouche