Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

il estime que la situation sociale exige des mesures urgentes

Le PT met en garde contre “l’irréparable”

Réuni en session ordinaire, le secrétariat du bureau politique (SBP) du Parti des travailleurs (PT) met en garde contre les enjeux de la situation sociale et politique du pays. Dans un communiqué sanctionnant les travaux de cette session, le SBP du PT a relevé “l’accentuation de la détresse sociale en raison de l’absence de possibilités d’emploi pour l’immense majorité de la jeunesse livrée à elle-même, accentuant à nouveau le phénomène tragique de la harga”. Le communiqué évoque également la flambée effarante des prix des produits de large consommation conjuguée à une dévaluation continue du dinar. “Tout cela lamine le pouvoir d’achat de la majorité de la population avec une rare violence”, dénonce le communiqué, avant d’interpeller “les autorités sur la nécessité de prendre des mesures énergiques pour arrêter la descente aux enfers en stoppant net la politique d’austérité qui plonge le pays dans un marasme total, en soutenant le pouvoir d’achat de la majorité de la population (indexer les salaires et retraites sur le coût de la vie, contrôle strict des prix…)”. Toujours dans le même ordre d’idées, le SBP du PT dénonce l’orientation économique mise en œuvre depuis 2015, qui “doit, préconise le SBP, être stoppée par la levée immédiate du gel des recrutements et des projets, des mesures qui doivent être inscrites dans la loi de finances pour 2019”. “Plus que jamais, les enjeux de la situation actuelle exigent des mesures d’apaisement, afin d’éviter l’irréparable”, avertit le parti de Louisa Hanoune. Par ailleurs, le communiqué du SBP évoque l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sanitaire, publiée au Journal officiel le 14 août 2018. Sur cela, le parti rappelle le rejet de cette loi par le PT et plusieurs syndicats du secteur, car “ouvrant la voie à la privatisation/prédation du secteur public de santé et à terme à l’effondrement du système de santé et de Sécurité sociale et à la remise en cause de la gratuité des soins à travers le désengagement financier de l’État”. Le PT réitère son appel “pour son abrogation et l’ouverture d’un large débat pour le sauvetage et le redressement du secteur de la santé, du système de Sécurité sociale et des retraités menacés par cette loi”. Sur le volet politique, le communiqué souligne qu’après plusieurs réunions des bureaux de wilaya et des assemblées animées par les dirigeants du parti, le SBP enregistre des résultats significatifs de la campagne de collecte de signatures sur la lettre adressée au président de la République. “La détermination des militants du parti est renforcée par l’accueil positif de la campagne pour l’Assemblée nationale constituante par la majorité des citoyens qui aspirent au changement du système”, écrit le SBP, ajoutant que “les discussions et le contenu des débats avec les citoyens, que font remonter les militantes et militants du parti sur les sujets qui préoccupent le pays entier, montrent un degré de maturité politique important chez la population”.

Mohamed Mouloudj


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER