Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Il est poursuivi pour atteinte à l’intégrité du territoire national

Le RAJ dénonce l’interpellation de Fersaoui Abdelouhab

Photo : D.R

Le Rassemblement Actions Jeunesse (RAJ) dénonce dans un communiqué l’interpellation de son Président, Fersaoui Abdelouhab, le jeudi, devant le tribunal de Sidi M’hamed et sa mise sous mandat de dépôt le lendemain (vendredi).

Sur les circonstances de son incarcération, le bureau national de RAJ explique qu’ « après son interpellation le 10 octobre aux alentours de midi trente minutes, à la fin du rassemblement de soutien aux détenus.es devant le tribunal de sidi M'hamed, par les agents de police en civil, il a été interrogé et présenté en fin de journée, à 20h, devant le procureur de la république qui l'a transféré devant le juge d'instruction de la 10e chambre du tribunal de sidi m'hamed », ajoutant qu’ « il a été décidé de sa mise sous mandat de dépôt à la prison d'El Harrach le jeudi 10 octobre 2019, sans la présence des avocats et sans informer sa famille ».  Le Rassemblement qualifie par ailleurs, les deux chefs d’inculpation retenus contre lui, à savoir « atteinte à l’intégrité du territoire national » et « incitation à la violence», prévus dans les articles 74 et 79 du code pénal, de « fallacieux et injustes ».

Le RAJ  n’a pas manqué également de dénoncer, entre autres « cette atteinte flagrante aux procédures judiciaires », « la loi sur les hydrocarbures élaborée par un pouvoir illégitime » et « la poursuite des compagnes d'arrestations arbitraires ».

Imène AMOKRANE


ARTICLES CONNEXES

  • Après avoir passé 4 mois en prison
    Prolongation de la détention provisoire de 6 détenus

    La députée Fetta Sadat a annoncé, aujourd’hui lundi, la décision du juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed, à Alger, de prolonger la détention provisoire de six détenus.

  • Ils sont poursuivis pour incitation à attroupement et atteinte à la sécurité de l’Etat
    5 manifestants placés sous mandat de dépôt

    Le tribunal de Sidi M’hamed a ordonné aujourd’hui cinq mandats de dépôts à l’encontre de cinq activistes du Hirak, quatre militants de Raj, en l’occurrence Aissous Massinissa, Djalal Mokrani, Kamel Ouldouali et Hakim Addad..

  • Il est accusé d'abus de fonction
    Boudjemaâ Talaï placé sous mandat de dépôt

    Auditionné aujourd’hui à la cour suprême, l'ancien ministre des transports, Boudjemâa Talaï, a été inculpé et placé sous mandat de dépôt. Il a été écroué à la prison d'El Harrach.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER