Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Recherché par la police au Canada

Le rappeur Enima rentre en Algérie

© D.R.

Recherché par la police de Toronto, le rappeur algéro-canadien Enima se trouve actuellement en Algérie. De son vrai nom, Samir Slimani, le chanteur aux textes crus a été impliqué dans la ville de Toronto (Ontario), le 16 juin dernier, dans une altercation avec un homme qu’il a blessé avec une arme à feu, rapporte Radio-Canada. L’artiste de 26 ans est recherché pour agression et possession d’armes à feu. Le concerné refuse de commenter sa mésaventure qui l’a poussé à quitter précipitamment le Canada. Son entourage ne souhaite pas non plus évoquer le sujet. L’Algérie et le Canada ne sont pas liés par un traité d’extradition. Il est donc peu probable qu’Alger livre le fugitif à la police canadienne qui n’a pas encore émis de mandat d’arrêt international. Habitué des tribunaux québécois, Samir Slimani a été déjà condamné pour diverses affaires. Arrivé au Canada à l’âge de 11 ans, le musicien établi dans l’arrondissement de Saint-Léonard, à Montréal, n’a pas encore obtenu la citoyenneté canadienne à cause, justement, de ses démêlés avec la justice canadienne. En 2014, il avait été frappé d’une “interdiction de territoire” pour “grande criminalité”, selon le même média. Enima a bénéficié d’un sursis de cinq ans, et ce, pour des raisons humanitaires, de la part de la Commission de l’immigration et du statut de réfugié, ajoute le diffuseur public. Cette décision, pourtant entérinée par la Cour fédérale, risque de devenir caduque, au cas où le rappeur serait reconnu coupable dans cette affaire d’agression avec arme à feu. Autant dire que ses démêlés avec la justice risquent d’hypothéquer sa régularisation au Canada.
 

Yahia Arkat 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER