Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Actualité

Le RND se démarque

Le RND adhère à la feuille de route proposée par le président Bouteflika. La position officielle du parti, déclinée hier dans un communiqué rendu public sur son portail web, tranche totalement avec les révélations de son porte-parole, Seddik Chihab, la veille, sur un plateau d’une chaîne de télévision privée. Dans ledit communiqué, l’intervention du bras droit d’Ahmed Ouyahia est qualifiée de “réaction émotive”, induite par “un débat orienté et provocateur”. Il y est clairement notifié que les déclarations du député n’engagent que sa propre personne et qu’elles marquent “un éloignement des positions connues du parti”. Le Rassemblement national démocratique a tenu à préciser que “la position du parti est définie dans la lettre adressée par le secrétaire général, Ahmed Ouyahia, en date du 17 mars 2019. Nous avons livré la lecture du parti des événements actuels et rappelé notre respect et notre fidélité au Président à propos notamment de ses deux lettres adressées à la nation”. L’ex-Premier ministre développe, par le truchement de sa formation politique, un discours ambivalent. Il incite les pouvoirs publics à satisfaire rapidement les revendications du peuple, mais ne lui donne guère le droit de décider par lui-même de son sort. Il impose, autant que les autres appendices du système, la tutelle d’un homme âgé, malade et surtout rejeté par des millions d’Algériens, sur la période de transition.     

ARTICLES CONNEXES

  • Doutes sur la gouvernance de Bouteflika
    Pour qui sous-traitent Bedoui et Lamamra ?

    Le flou qui entoure la source de la décision politique fait que le binôme Bedoui-Lamamra n’arrive pas à faire avancer le chantier pour lequel il est désigné : la nomination d’un gouvernement de technocrates.

  • L’aveu de Seddik Chihab, porte-parole du RND
    “Ce n’est pas Bouteflika qui gouverne”

    Le porte-parole du RND a également reconnu la complicité de son parti dans l’attribution au chef de l’État de messages, de décisions et de mesures, dont il n’est ni l’auteur ni l’instigateur.

  • Soutien du mouvement populaire et fidélité au chef de l’état
    L’inconfortable posture du FLN

    C’est une position pour le moins inconfortable, voire trompeuse.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER