Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Concours de résidanat à Oran

Le Snechu annule son boycott

“Nous ne voulons pas pénaliser plus longtemps les étudiants, et nous avons décidé, en conseil national, de lever le boycott du concours de résidanat de médecine à la faculté d’Oran et nous avons prévenu nos adhérents pour qu’ils assurent la surveillance.” C’est en ces termes qu’un membre du bureau national du Syndicat national des enseignants chercheurs hospitalo-universitaire (Snechu) s’est exprimé pour annoncer la décision officielle de fin de boycott, alors que le conseil national du syndicat, réuni à Alger, n’était toujours pas achevé. Une décision qui est intervenue in extremis, soit quelques heures à peine avant l’entame du concours qui avait été reprogrammé pour hier à 14h à la faculté de médecine d’Oran. Pour rappel, le Snechu avait opté pour un boycott de ce concours national lors d’un précédent conseil national tenu début octobre, mais le jour fatidique, le 15 octobre, et avec la décision des autorités d’avoir recours aux réquisitions des médecins militaires, le concours a finalement eu lieu dans la majorité des facultés de médecine. Seule Oran a tenu bon et maintenu ce boycott qui a eu pour conséquence de créer une pagaille lors de l’examen. Les étudiants venus de plusieurs wilayas ont attendu durant toute la journée au sein des amphis de la faculté de médecine, et ce, jusqu’à 19h. Finalement, la décision d’annuler et de reporter ultérieurement le concours a été prise, car les conditions ne se prêtaient plus pour une épreuve de cette importance. Les étudiants avaient refusé de concourir sous la surveillance de médecins militaires réquisitionnés.

D. LOUKIL


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER