A la une / Actualité

Exclusion de la presse indépendante à Tamanrasset

Le wali menace de sévir contre les responsables locaux

À l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse et en réponse à une question relative à l’exclusion de la presse indépendante lors des visites officielles, le wali s’en lave les mains en affirmant que ces actes isolés n’émanaient pas de son autorité. Une instruction a été ainsi adressée à tous les responsables de la wilaya et aux membres de l’Exécutif pour s’ouvrir à la presse et, du coup, ouvrir une nouvelle page empreinte “de confiance et de respect”. Des sanctions seront donc infligées aux réfractaires, menace le wali. Les invités de la corporation se sont réjouis de cette reconnaissance et voient en cette initiative un encouragement à plus d’efforts pour accomplir objectivement le devoir d’informer. Les journalistes ont axé leurs interventions sur la mise en valeur de la liberté de la presse dans l'échange d'idées afin de déboucher sur une compréhension et une coopération durables. Pour ce qui est de la Maison de la presse, le wali a promis d’engager des travaux de réhabilitation des locaux destinés à abriter cette structure médiatique et faire de telle sorte qu’elle soit livrée rapidement. Le P/APW de Tamanrasset, Beradai Moulay Abdellah, également présent à la cérémonie, a saisi l’occasion pour inviter les journalistes locaux à faire part du comité d’évaluation qui se réunira avant chaque session de l’Assemblée. Cette initiative, première du genre, permettra aux présidents des commissions et aux membres de l’APW d’étoffer leurs rapports en matière de propositions, mais surtout de mettre en application la perception d’une véritable démocratie participative.

RABAH KARECHE