Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Importations de produits alimentaires durant les deux premiers mois de 2018

Légère baisse de la facture à 1,4 milliard de dollars

À l'exception des céréales et du médicament, la facture d'importation des produits alimentaires a connu une légère baisse sur les deux premiers mois de 2018. Durant les mois de janvier et février derniers, la facture a atteint 1,479 milliard de dollars (md usd), contre 1,532 md usd durant la même période de 2017, soit une baisse de 53 millions de dollars (-3,46%). La valeur des produits pharmaceutiques importés a, en revanche, nettement augmenté en se chiffrant à 338,75 millions usd sur les 2 premiers mois 2018 contre 217,36 millions usd à la même période de 2017, en hausse de plus de 121 millions usd (+55,85%). La même tendance haussière est enregistrée pour les céréales, semoule et farine représentant plus de 36% des importations alimentaires, qui ont grimpé à 542,8 millions de dollars contre 530,6 millions de dollars (+2,3%).
Selon les statistiques avancées par le Centre national de l'information et des statistiques des douanes (Cnis), la facture d'importation du sucre et sucreries a reculé à 172,86 millions usd contre 214,48 millions de dollars, en baisse de plus de 41 millions de dollars (-19,41%). Même topo pour le lait et les produits laitiers qui ont été importés pour 234,2 millions de dollars en janvier-février 2018 contre 265 millions de dollars en janvier et février 2017, en recul de près de 31 millions de dollars (-11,6%). Les importations du café et du thé ont également connu une légère hausse et se sont établies à 54,42 millions de dollars contre 54,38 millions de dollars (+0,07%). Les viandes ont, cependant, dégringolé à 12,25 millions usd en janvier-février 2018 contre 36 millions usd (-66%). Idem pour les légumes secs et autres qui ont baissé à 87,72 millions usd contre 91,74 millions usd (-4,4%). Le reste des produits alimentaires a été importé pour près de 375 millions de dollars en janvier et février 2018 contre près de 400 millions de dollars en janvier et février 2017 (-6%).  En ce qui concerne les huiles destinées à l'industrie alimentaire (classées dans le Groupe des biens destinés au fonctionnement de l'outil de production), leurs importations ont baissé à 140,21 millions de dollars sur les deux premiers mois de 2018 contre 170,11 millions de dollars sur la même période de 2017, en diminution de près de 30 millions de dollars (-17,6%). Ce qui porte ainsi la facture globale des produits alimentaires et des huiles destinées à l'industrie alimentaire à 1,62 milliard usd en janvier-février 2018 contre 1,7 milliard usd en janvier et février 2017, en baisse de 4,8%. De nouveaux mécanismes d'encadrement des importations de marchandises, dont des produits alimentaires, ont été mis en place, faut-il le rappeler, depuis janvier 2018, dans le but de réduire le déficit commercial et de promouvoir la production nationale. Il a été décidé, dans ce cadre, de la suspension provisoire d'importation de 851 produits dont des biens alimentaires. D’autres mesures à caractère tarifaire ont été introduites également parmi les dispositions de la loi de finances pour 2018. Le gouvernement a procédé, à ce propos, à l'élargissement de la liste des marchandises soumises à la Taxe intérieure de consommation (TIC) au taux de 30% pour plusieurs produits. L’exécutif a, en outre, relevé les droits de douane pour les graines de tournesol, la confiture, les compléments alimentaires, les sodas, les eaux minérales et autres boissons…

B. K.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER