Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Impressionnante marche à Tizi Ouzou

L’épreuve du Ramadhan réussie

Appréhendé par la population et souhaité par les tenants du système, l’essoufflement de la mobilisation populaire n’a finalement pas eu lieu hier, à Tizi Ouzou, où l’épreuve de ce premier vendredi du mois de Ramadhan a été incontestablement une véritable réussite. La population n’a pas manqué le rendez-vous de ce 12e vendredi des manifestations pour le changement radical du système, et ce, malgré le jeûne et la gande chaleur. À 13h, l’habituelle dense foule qui se forme devant l’entrée de l’université était déjà là. Comme à l’accoutumée, il y avait autant d’hommes que de femmes sur les lieux. Il y avait parmi eux des vieux et de très jeunes enfants comme on en voit depuis le début des manifestations. C’est dire que le Ramadhan n’a rien changé à la détermination du peuple à aller jusqu’au bout de son combat. “Saimoune, samidoune, tarhaloun ya3ni tarhaloun”, “Mon ventre fait carême, mais pas mes pieds. À nous l’honneur, à vous le déshonneur”, “Nous refusons de plier”, confirme-t-on sur de larges pancartes brandies. La marche s’ébranle à 13h30 sous un soleil de plomb avec les habituels slogans “Système dégage”, “Gaïd Salah dégage”, “Amennough, Amennough, alamma Yeghli oudhavou”. La foule devient impressionnante au fur et à mesure qu’elle avance vers le centre-ville. Sur le boulevard longeant le CHU Nedir-Mohammed, c’est une véritable déferlante humaine qu’il nous a été donné de constater. Au centre-ville, le décor habituel est planté. Même sur le trottoir, il est très difficile de se frayer un chemin parmi les manifestants. Sur les nombreuses banderoles et pancartes déployées à l’occasion, les messages s’adressent en grande partie au chef d’état-major de l’armée, Ahmed Gaïd Salah. “C’est le peuple qui a libéré l’ANP et non le contraire”, “Gaïd Salah fakou : dégage”, “Ceux qui sont à l’origine de la crise ne peuvent la résoudre, Gaïd tu en fais partie, tout le système doit dégager” sont, entre autres, les messages adressés exclusivement au chef d’état-major. Des slogans exprimant le rejet de l’élection présidentielle du 4 juillet étaient également nombreux lors de cette marche. “Le 4 juillet = une trahison, une duperie”, lit-on à ce propos sur une des banderoles. Dans la marche, certains groupes de manifestants ont déployé également des banderoles appelant à libérer Louisa Hanoune et Issad Rebrab. 

Samir LESLOUS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER