Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Désinformation et intox

Les affabulations d'Ennahar

©D.R.

Ennahar s'est encore une fois distingué par ce qu'il sait le mieux faire: la désinformation et l'intox. Cette fois c'est en déformant les propos de Abdelaziz Ziari (président de l'APN entre 2007 et 2012à propos du rapport de la commission d'enquête parlementaire sur l'huile et le sucre de 2011. Pour démontrer aux lecteurs l'incroyable "lecture" faite par Ennahar voici trois "escales" édifiantes:

Ce qu’a dit Ziari à Ennahar TV (14 mai 2016)

Sur les raisons de la non publication, à l'époque, du rapport de la commission, Abdelazziz Ziari a répondu à la question du journaliste (sic) d'Ennahart Tv en quelques phrases. Son intervention n'a pas dépassé les 34 secondes. Voici la transcription de ce qu'il a exactement déclaré:

"Il (le rapport de la commission, ndlr) a été réalisé. Peut-être il n’a pas été imprimé pour l’extérieur, mais à l’intérieur de l’assemblée (l’APN, ndlr) l’affaire s’est déroulée, selon la loi, et cela du début à la fin.  Le rapport a été présenté aux députés, et si les journaux ne l’ont pas abordé, ça c’est une autre affaire. Mais concernant l’Assemblée, les députés ont été informés du résultat."

L'intervention de Abdelaziz Ziari sur la chaîne Ennahar TV

Ce qu'a dit Ziari sur Rebrab le 11 octobre 2015 (publié sur TSA

Concernant la commission d'enquête de 2011 l'ex-président de l'APN avait rappelé que le patron de Cévital « n’avait aucun lien avec ce problème ». 

Abdelazziz Ziari avait également affirmé « je souhaite avoir 10 000 Rebrab en Algérie » tout en ajoutant "(...)j’avoue que certains responsables refusent de voir des personnes s’enrichir, c’est un complexe maladif". 

 

Ce que fait dire Ennahar (sur son site, en langue française) à Ziari (texte intégral):

« Abdelaziz Ziari, affirme que le rapport d'enquête sur la crise de l'huile et du sucre de 2011 dûment établi par les parlementaires et dont Ennahar détient une copie, pointe du doigt et accuse 

l'industriel Issad Rebrab d'avoir été à l'origine de cette crise qui a failli, 

si ce n'est l'appel à la sagesse de certains notables et personnalités politiques, plonger l'Algérie dans le chaos du "Printemps arabe"

Cependant, l'ancien Président de l'APN s'indigne du fait que ce rapport d'enquête n'ait pas pu être rendu public ni envoyé à la presse, ce qui soulève, selon lui, plusieurs interrogations sur le chantage qu'exerce le patron de Cevital.".

Sans commentaires. 

Salim KOUDIL

@SalimKoudil

 

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
2 réactions
Mehdi1 le 16/05/2016 à 8h44

On parle encore de sucre et d'huile, pauvre de nous, de vrai tube digestif. Voila comment en occupe le peuple. Alors que dans d'autres cieux en invente en crée. Ennahar TV fait dans l'intox et de la désinformation, pourquoi il ne les attaque pas en justice même ci cette dernière est vendu, mais c'est par principe et apporter les preuves et montrer au peuple les vrais coupables au lieu de ce laisser insulter.

Mehdi1 le 16/05/2016 à 8h48

On aimerai bien que Ennahar TV face les mêmes enquêtes sur Saâdani, Bouchouarab, Ouyahya, Khelil, Haddad et j'en passe et pourra dire qu'ils sont objectif, parce que les preuves les incriminant dans des détournements d'argent, de corruption, etc.....

Commentaires
2 réactions